Alors que les vacances d’été viennent de débuter et les mesures de restrictions sont allégées, les Français pensaient profiter de leurs vacances pleinement. Pourtant, la dernière annonce d’Olivier Véran n’est pas des plus rassurantes.

Alors que les vacances d’été viennent de commencer il y a peu, les Français se croyaient véritablement débarrassés de la pandémie. Du moins, les derniers chiffres paraissaient plutôt rassurants. En effet, ils permettaient ainsi d’envisager l’avenir avec beaucoup plus de sérénité et de calme. Pourtant, la dernière annonce d’Olivier Véran a de quoi inquiéter. Le ministre de la Santé évoque effectivement une possibilité de reprise des contagions en raison du variant Delta. nous vous explique donc pourquoi la situation pourrait rapidement évoluer défavorablement.

Vacances d’été : le risque d’un renforcement des mesures sanitaires ?

Une très mauvaise nouvelle

Depuis un an et demi, tous les Français sont fatigués de devoir lutter contre le coronavirus. Après des confinements successifs, des mesures de précautions sanitaires jamais vues, et des problèmes socio-économiques, la population aspire désormais à la tranquillité. Premier objectif en vue : les vacances d’été ! Tout le monde rêve effectivement de pouvoir profiter d’une liberté retrouvée, d’une soirée au restaurant ou de se balader dans la rue sans devoir porter de masque. La tendance est d’ailleurs positive concernant les réservations aux quatre coins de l’hexagone. Preuve s’il en fallait, que cette période de détente est particulièrement très attendue. Les Français aspirent ainsi à des moments d’évasion loin des contrariétés et du stress ambiant.

Pourtant, les vacances d’été pourraient connaître un revers de taille ! En effet, Olivier Véran le ministre de la Santé s’est exprimé ce jeudi 1er juillet. Il évoque ainsi une possible reprise de l’épidémie. S’il semble encore difficile d’évaluer le timing, la covid-19 et son variant Delta pourraient frapper dès les prochaines semaines. Bien évidemment, il s’agirait d’une véritable catastrophe sanitaire, mais également économique. Alors que les Français seraient éparpillés aux quatre coins de l’hexagone, la situation deviendrait effectivement très compliquée.

Vacances d’été: Un pessimisme évident

Lors de cette prise de parole, Olivier Véran se montre très clair. Alors qu’il se trouvait dans un centre de vaccination à Villeneuve-la-Garenne dans les Hauts-de-Seine, ces propos ne sont effectivement pas très rassurants : ” Je lis parfois qu’il y aurait un risque de vague épidémique lié à ce variant très contagieux à la rentrée de septembre et d’octobre. Je ne suis pas tout à fait sûre que nous ayons le temps d’attendre jusque septembre ou octobre. Je pense qu’il y a une menace potentielle de reprise épidémique dès cet été “ .Dès lors une question se pose : les vacances d’été sont-elles menacées ?

Toujours selon le ministre de la Santé, le variant delta est réellement problématique. Apparu en Inde, il représenterait aujourd’hui plus d’un tiers des nouvelles contaminations sur le territoire français. Il y a quelques jours encore, ce chiffre n’était que de 20 %. Cette augmentation est alors très inquiétante à bien des égards et pourrait donc remettre en cause certaines décisions prises récemment. Si aujourd’hui la tendance était plutôt au relâchement, le gouvernement pourrait ainsi imaginer faire marche arrière dès les vacances d’été. Un scénario que personne n’ose penser !

La vaccination comme solution ?

Dès lors, une première décision a été prise ! Les responsables politiques souhaitent effectivement accélérer la campagne de vaccination dans les meilleurs délais. Depuis le début du mois de juin, les demandes baissent vraiment de manière impressionnante au point d’en devenir inquiétantes. Jusqu’à ce jour, le rendez-vous pour la deuxième dose devait se prendre dans le même endroit que la première. Or, aujourd’hui, c’est terminé : ” Vous pouvez prendre le deuxième rendez-vous dans n’importe quel autre centre du pays, y compris dans les zones de vacances où vous serez amenés à vous rendre “. Il s’agit ainsi d’une manière de ne pas mettre un frein aux vacances d’été et de permettre aux Français de se déplacer librement.

D’ailleurs, Olivier Véran ne veut pas jouer les oiseaux de mauvais augure. Au contraire : ” Je veux sauver l’été des Français “. Néanmoins, le responsable politique doit prendre toutes les mesures en connaissance de cause. Il étudiera donc la situation au jour le jour, pour le cas échéant, réagir au bon moment. Mais il se montre également très clair : ” 20 % des Français qui ne seraient pas vaccinés ne pourraient pas contraindre 80 % des Français vaccinés à ne pas pouvoir accéder à des activités de la vie courante qui nous ont tant manqué depuis un an “. Le ministre de la Santé incite alors tout à chacun à se faire vacciner pour protéger la liberté de circuler, mais aussi les vacances d’été qui pourraient ainsi être en péril.

Il faudra donc attendre de voir le résultat de l’évolution de la pandémie et également découvrir si les chiffres de vaccination augmentent dans les prochains jours. Dans le cas contraire, les vacances d’été pourraient tout simplement être compromises !