Sophie Marceau s’est irritée au sujet d’une question qui lui a été posée en rapport avec le vaccin.

La comédienne qui vit une histoire d’amour depuis plusieurs mois avec le directeur de théâtre Richard Caillat, a accordé une interview parue le 4 juillet dernier au Journal du Dimanche, dans le cadre de son retour à l’écran, après trois ans de pause, avec la dernière réalisation de François Ozon, Tout s’est bien passé.

Lors de l’entretien, une question que la star de La Boom a jugée personnelle lui a été posée. Sophie Marceau a donc refusé d’y répondre. «C’est une drôle de question, très personnelle. Me l’auriez-vous posée il y a un an ?», a-t-elle demandé au journaliste avant de lancer : «Vous voulez en fait savoir si je suis pour ou contre la vaccination ».

«Chacun doit faire en son âme et conscience », a dit l’actrice avant de préciser son point de vue : «Évidemment, je ne suis pas contre les vaccins et il n’est pas question de mettre autrui en danger. Je trouve juste qu’en France on a tendance à prendre trop de médicaments. On ferait mieux d’apprendre aux gens à mieux se soigner naturellement et à se nourrir sainement ».

Sophie Marceau s’est aussi exprimée sur sa vie professionnelle. A l’affiche de Tout s’est bien passé dès le mois de septembre, l’actrice de 54 ans a expliqué les raisons de son absence à l’écran ces dernières années. « Je n’étais pas dans un désir de cinéma. Il s’est passé beaucoup de choses dans ma vie ces dernières années (…) Autant je ne fais pas les mises à jour sur mon téléphone, autant j’ai un besoin régulier de me recentrer. C’était le moment », a-t-elle dit.

Sa dernière apparition à l’écran remonte à 2018, avec son interprétation de Mme Mills qu’elle a réalisé. Lorsqu’elle a annoncé à son agent son désir de faire une pause pour se concentrer sur d’autres projets, ce dernier a reconnu que «même si ça ne l’arrangeait pas », « après quarante ans de travail, elle a le droit d’avoir sa petite crise ». « J’avais besoin de temps pour moi, je me le suis octroyé », a déclaré Sophie Marceau. « J’ai retrouvé le plaisir de faire des films avec encore plus de bonheur », a-t-elle affirmé.

« J’ai arrêté un peu tout, c’est vrai. Instagram, c’est un support génial : il n’y a pas d’intermédiaire, vous ne pouvez pas vous sentir trahie ou mal interprétée. Mais en vérité, ça me saoule de me mettre en scène, ce n’est pas dans ma nature », a poursuivi la comédienne, expliquant aimer « la discrétion », après avoir été « poursuivie depuis longtemps par les paparazzis ». « Je ne me suis toujours pas habituée à l’exposition », a indiqué celle qui s’est révélée à l’écran à l’âge de 14 ans.