Pour 14 à 16 donuts :

320 millilitres de lait
120 g de sucre en poudre
625 g de farine
2 œufs
2 cuillères d’huile et un peu de sel
1 sachet de levure de boulangerie séchée

Préparation :

Faites chauffer le lait (attention s’il est trop chaud cela peut empêcher l’action de la levure). Placez la levure dans un bol et ajoutez-y un tiers du lait. Mélangez rapidement les ingrédients, puis attendez quatre à cinq minutes.

La farine, le sucre, les œufs, l’huile, le sel, la levure et le lait restant doivent être versés dans le bol d’un robot ménager équipé d’un crochet de pétrissage. Mettez ensuite le robot en marche.

Pétrissez la pâte pendant cinq à sept minutes à un rythme moyen pour obtenir une consistance uniforme. Faites de la pâte une bonne boule, puis mettez-la dans un grand bol graissé, couvrez le bol et laissez-le reposer dans un endroit chaud pour que la pâte puisse se dilater et doubler sa taille initiale (environ une heure). Dégonflez la pâte en la frappant avec votre poing après l’avoir placée sur le plan de travail. Elle doit être découpée en morceaux d’environ 70 grammes chacun. J’ai utilisé un moule à beignets en métal, mais il ne pouvait en contenir que six, alors j’ai façonné les autres en rondelles.

Il est possible de découper des cercles dans la pâte, puis d’utiliser un minuscule emporte-pièce pour retirer le centre de chaque cercle.

Laissez lever pendant 45 minutes.

Commencez par préchauffer le four à 190 degrés Celsius. Après une cuisson rapide de 8 à 10 minutes, au cours de laquelle ils doivent être légèrement dorés, placez-les sur une grille pour les laisser refroidir.

Pour glacer une des moitiés, vous pouvez faire fondre du chocolat au lait ou du chocolat noir et tremper le biscuit dans le chocolat fondu.

Vous pouvez aussi faire fondre 40 grammes de beurre dans un plat, y plonger les beignets, puis les rouler dans une combinaison de sucre et de cannelle contenant 50 grammes de sucre pour un quart de cuillère à café de cannelle. Vous obtiendrez ainsi un enrobage de sucre à la cannelle.