Au micro d’ABC, un proche du Prince Harry et de Meghan Markle a révélé quelle était leur véritable relation avec la reine Elizabeth II. Une déclaration qui pourrait paraître surprenante pour certains.

Alors que tout ou presque a été dit sur le sujet, la relation de Meghan Markle et du prince Harry vis-à-vis d’Elizabeth II d’Angleterre pourrait néanmoins encore réserver quelques surprises. Interrogé par la chaîne ABC ce 21 août 2021, un journaliste décide effectivement de faire des révélations qui seront peut-être étonnantes pour certains. nous revient donc pour vous sur cette déclaration qui sera certainement loin de passer inaperçue.

Prince Harry et Meghan Markle : quelle est la situation exacte avec la reine Elizabeth II ?

Un exil très médiatisé

Depuis son plus jeune âge, le prince Harry a toujours été quelque peu différent du reste de la famille. Déjà adolescent, ses frasques ne manquaient pas d’alimenter les tabloïds britanniques. Pourtant, l’annonce de son mariage avait donné l’espoir à toute une population de le voir rentrer dans le rang. Rapidement, le couple de Meghan Markle et du prince Harry a d’ailleurs connu un grand nombre de fans. Cependant, derrière ce mariage royal apparemment sans histoire, se cachaient des tensions avec le reste de la famille.

En effet, Meghan Markle et le prince Harry semblent ne s’être jamais sentis très à l’aise avec l’entourage du palais. Des rumeurs ont même circulé selon lesquelles l’ancienne comédienne américaine aurait eu une attitude inappropriée avec des employés. Lors d’une interview accordée à la présentatrice Oprah Winfrey, les tourtereaux donnaient pourtant eux une tout autre version des faits. Selon leurs témoignages, l’entourage de Sa Majesté aurait aussi eu un comportement raciste envers la jeune femme. Une situation qui les aurait plongés dans une profonde dépression au point de décider de quitter la Grande-Bretagne et de s’exiler aux États-Unis.

Des sanctions sévères

Lorsque la reine Elizabeth II d’Angleterre apprend la décision du prince Harry et de Meghan Markle de quitter le Royaume-Uni, elle prend les mesures qui s’imposent. Elle leur demande d’ailleurs de rembourser les frais de rénovation de Frogmore Cottage où les amoureux résidaient. La souveraine décide également que le couple devrait se débrouiller financièrement et ne bénéficierait plus d’aucune aide du palais. Pire, elle enlève Harry toutes ses distinctions militaires et son grade dans l’armée britannique. Dès lors, tout le monde évoque un clash sans précédent. Cependant, la réalité pourrait être en fait beaucoup plus nuancée.

Interrogé par les journalistes d’ABC, Omid Scobie fait en effet des révélations sur le sujet. L’homme est d’ailleurs parfaitement informé puisqu’il est un ami très proche de Meghan Markle et du prince Harry. Ce 21 août 2021, il semble ainsi adoucir un tableau qui paraissait jusqu’à aujourd’hui très sombre. Le co-auteur du livre Finding freedom se veut effectivement très clair sur la question pour évoquer la relation entre tous les membres de la famille. ” Elle est plus forte que jamais. Il n’y a rien d’autre que de l’amour entre eux. Ils ont quand même appelé leur fille (Lilibet, ndlr) en hommage à la reine, en lui donnant son surnom. Ça donne vraiment un aperçu sur cette relation très forte “. Alors la situation aurait-elle été exagérée afin de rendre l’événement plus grave qu’il ne l’est en réalité ? nous tente de tirer le faux du vrai.

Un sentiment bilatéral ?

Si Meghan Markle et le prince Harry ont rendu hommage à Elizabeth II en donnant à leur fille le même prénom que la souveraine, cela ne dit pas qu’elle est le sentiment de la reine d’Angleterre. En effet, il semble éminemment difficile de savoir comment la mère du prince Charles juge l’attitude de son petit-fils et de son épouse. L’interview accordée à Oprah Winfrey a effectivement laissé des traces profondes. Les déclarations faites par le couple princier ont ainsi eu le don d’horripiler le palais. Cependant, Elizabeth II d’Angleterre se serait quand même exprimée sur le sujet. Le 5 juin dernier, le commentateur Royal Richard Fitzwilliams évoquait d’ailleurs sa réaction dans le journal The Mirror.

Selon cet observateur privilégié de la couronne britannique, Sa Majesté avait en effet un sentiment mitigé : ” La reine a réalisé à quel point ils étaient malheureux, mais ils n’avaient pas à s’exprimer de la manière dont ils l’ont fait “. Il reste désormais à savoir si aujourd’hui Meghan Markle et le prince Harry connaissent une relation plus apaisée avec le reste de la famille. Les déclarations incendiaires de part et d’autre ont effectivement laissé des traces qui pourraient se révéler indélébiles. À moins que l’on assiste à un véritable retournement de situation et que les choses se calment enfin pour le bien de tout le clan et peut-être la tranquillité de tout un pays. Car faut-il rappeler qu’outre-Manche, les membres de royauté font en quelque sorte partie de chaque famille britannique ?