A l’école ou bien adultes, on a tous fredonné des tubes de Pierre Perret. Aujourd’hui, il se confie sur sa carrière mais aussi sur sa famille. Un brin nostalgique, il nous dit tout et ne nous cache rien de ses états d’âme !

Quand on décrypte les textes de Pierre Perret, on se rend compte qu’il y a toujours un sens caché. S’il n’existait pas, on l’inventerait !

C’est l’heure du bilan pour Pierre Perret !

Si votre enfant en a marre des comptines, il est grand temps de lui faire découvrir ces chanteurs. En effet, de Chantal Goya à Dorothée en passant par Hugues Aufray, ils s’inscrivent dans nos mémoires grâce à la description d’un univers enchanté. D’ailleurs, au collège, les professeurs de musique n’hésitent pas à puiser dans le répertoire de Pierre Perret. Impossible de ne jamais avoir participé à une kermesse avec lui en fond sonore ! Il était donc normal qu’nous mène sa petite enquête sur ce qu’il devient !

Des mots qui apaisent les maux de la société

Derrière son costume de bon vivant et son regard malicieux, Pierre Perret cache une grande souffrance. Il ne supporte pas l’injustice et va tenter d’inculquer le meilleur à travers ses textes. Pendant toutes ses années à sillonner les routes de France, il en a rencontré du beau monde. Pourtant, à ses yeux, rien ne vaut la reconnaissance du public. Sans eux, il sait qu’il n’aurait sans doute pas pu affronter les drames qui ont jalonné sa vie privée.

Pour vous aider à mieux comprendre son univers, nous vous propose quelques exemples. À l’époque de sa sortie, sa chanson sur l’organe reproducteur masculin était destinée aux plus jeunes dans leur apprentissage de la s*x*alité. Pas toujours évident d’en parler à la maison. Alors pourquoi ne pas le faire en musique ? Pierre Perret est le maitre en la matière !

Quant à Lily, presque cinq décennies après sa sortie, elle est encore d’actualité. En effet, elle dénonce le sort des migrants. C’est simple, Pierre Perret est un défendeur acharné de la liberté d’expression.

D’ailleurs, en écoutant La Cage aux oiseaux, on pense forcément au sort des prisonniers. Certes, cela semble utopique de libérer tous les condamnés. Pour Pierre Perret, la solution se trouve dans l’éducation. On aurait pu éviter bien des drames si on avait commencé par là !