En l’honneur de l’auteure Valérie Perez-Ennouchi, Pierre-Jean Chalençon a organisé une soirée dédicace pour le livre Destins de Femmes, aux éditions Ramsay. Plusieurs invités prestigieux étaient présents au Palais Vivienne, lieu de toutes les polémiques plus tôt dans l’année quand l’ancienne star d’Affaire Conclue avait organisé des repas clandestins en pleine période de crise sanitaire où tous les restaurants étaient fermés. Après une enquête policière et quelques jours de bad buzz, Pierre-Jean Chalençon peut désormais accueillir à nouveau – et toute légalité – des gens chez lui.

Véronique Genest parmi les invités à cette séance de dédicace

Celle qui interprétait Julie Lescaut et qui, pendant des années, était dans le cœur de millions de français, s’est rendue au Palais Vivienne pour avoir son exemplaire dédicacée du livre de Valérie Perez-Ennouchi. Mais elle n’était pas la seule personnalité. Le comédien Olivier Lejeune (Edmond, Les aventures de Rabbi Jacob) était de la partie, tout comme le mannequin Tommy Ros ou bien encore la journaliste Brigitte-Fanny. Du beau monde qui a partagé quelques verres et des petits fours.

Pierre-Jean Chalençon préfère très certainement organiser ce genre de soirée avec ces invités que voir la police prendre possession des lieux pour une perquisition, comme cela avait été le cas en avril dernier, après la polémique autour des repas clandestins organisés au Palais Vivienne. Sur Twitter, le marchand d’art était énormément critiqué car accusé de se sentir au-dessus des lois alors que les français étaient privés depuis des mois de restaurant et de sortie, du fait du couvre-feu et des restrictions mises en place par le gouvernement.

Véronique Genest et Pierre-Jean Chalençon, de héros à paria ?

C’est grâce à l’émission Affaire Conclue que Pierre-Jean Chalençon s’est fait connaître. Ce passionné de Napoléon Bonaparte apportait excentricité et dynamisme à un programme qui aurait pu manquer de rythme, mais qui trouve immédiatement son public. Et si depuis son départ les audiences sont tout aussi bonnes, certains regrettent son absence, comme le commissaire-priseur Harold Hessel : « Je le connais depuis longtemps, on s’est connu à Drouot. Il était déjà impulsif. Il apportait une touche de fantaisie qui n’existe plus dans l’émission« .

Mais le 7 avril dernier, il n’était plus question de savoir si Pierre-Jean Chalençon manquait ou non à Affaire Conclue puisqu’une enquête le concernant a été ouverte pour « mise en danger de la vie d’autrui« . S’il a d’abord évoqué un poisson d’avril et des réunions de travail, ces versions qui semblaient totalement improvisées n’ont pas convaincu. « Il y avait au maximum une vingtaine de personnes qui sont passées lors de cette soirée. C’était une soirée professionnelle, pas une fête » a-t-il fini par avouer.

Quant à Véronique Genest, la comédienne s’est fait connaître du grand public grâce à son rôle de Julie Lescaut. Elle a marqué toute une génération de téléspectateurs à partir de 1992. Les audiences sont incroyables puisque 12 millions de personnes se retrouvent parfois devant leur poste de télévision pour suivre ses aventures. Mais en 2012, sa prise de position au sujet de l’islam consterne une grosse partie de la population. Sur Twitter, elle indique en effet que l’islam est « dangereux pour notre démocratie ». Interviewée par Jean-Marc Morandini sur NRJ 12, elle se défend en nuançant son propos :

« C’était une phrase au milieu d’une grande conversation que j’avais avec quelqu’un sur Twitter, je parlais des extrémistes. Tout de suite, ça a été “islamophobe”, “raciste” […] J’ai réfléchi : la phobie c’est la peur alors peut-être, effectivement, je suis islamophobe. La peur, elle vient de la méconnaissance ou d’une expérience, d’un danger qu’on sent […] J’ai donc lu le Coran et je n’ai pas été plus rassurée. Tout ce qu’on voit autour de nous fait qu’effectivement cette phobie existe, parce qu’on voit des choses qui font peur. […] Vous ne pouvez pas nier que les extrémistes font peur. Moi j’aurais été christianophobe si j’avais vécu au temps de l’Inquisition. Vous savez de quoi c’est parti cette histoire ? Cinquante-trois pays musulmans voulaient inclure la charia dans les Droits de l’Homme. Il y avait une pétition à signer disant que nous, on voulait confirmer nos Droits de l’Homme tels qu’ils étaient, voilà c’est tout. »

Mais en 2020, elle fait de nouveau parler d’elle pour un sujet bien d’actualité : le covid-19. Elle affirme soutenir les recherches du professeur Didier Raoult et met en cause la fiabilité des vaccins. Quant à sa carrière, son dernier rôle au cinéma remonte à l’année 1997, et celui à la télévision à 2019, dans la série de TF1 Camping Paradis.