Pour bien dormir, un oreiller propre fait toute la différence. Voici comment bien le laver.

Comme vous le savez sûrement, il est important de laver régulièrement nos housses de couette, draps et autres housses de matelas. Mais qu’en est-il réellement de nos oreillers ? C’est à cette question que nous allons tenter de répondre dans cet article. Comme d’habitude, la rédaction d’nous a décidé de vous donner des astuces en supplément. Vous êtes prêts à tout savoir sur le sujet ? Eh bien, c’est parti.

Comment laver un oreiller ?

Entre la salive et la transpiration, durant la nuit, nous perdons en moyenne 1,5 litres d’eau. En partant de cela, vous savez qu’il est important de garder une literie propre. Concernant les oreillers, il faudrait les laver une fois tous les 3 mois. Evidemment, avant de les laver, il va falloir faire une chose très importante : regarder l’étiquette. En effet, certains oreillers ne supportent pas un passage en machine et les oreillers à plumes et à duvet sont traditionnellement plus fragiles. Vous devez également vérifier si votre oreiller ne comporte aucune trace de déchirure. Si c’est le cas, vous allez devoir réparer votre oreiller avant de le laver.

Une chose est certaine, que votre oreiller soit à plumes, à duvet ou synthétique, un lavage à l’eau froide avec un cycle délicat est fortement préconisé. En cas de tâche, vous pouvez opter pour un lavage à l’eau tiède. Vous pouvez également opter pour un lavage à la main. Pour cela, il vous suffira de plonger l’oreiller dans de l’eau tiède légèrement savonneuse. Ensuite, il faudra frotter le tout délicatement. Enfin, vous devez finir par le rincer soigneusement à la douche, avant de le laissez sécher à plat.

Blanchir les oreillers devenus jaunes

Avec le temps, les oreillers absorbent tout. La transpiration, la bave et même la poussière. C’est pour cela que parfois, ils deviennent un peu jaune. Et pour le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est assez ragoûtant. Ainsi, une fois par an minimum, il faut prendre le temps de blanchir les oreillers. Et pour cela, il existe évidemment des recettes fait maison, facile à appliquer. Et comme d’habitude, à la rédaction d’Objeko, on va tout vous dire sur le sujet. Voici la liste :

Les cristaux de soude ;
L’eau oxygénée;
Le bicarbonate de soude;
L’eau chaude accompagnée d’une pastille pour lave vaisselle;
Le percarbonate de soude

Il vous suffira d’ajouter l’un de ces ingrédients dans la machine ou de faire tremper l’oreiller dans une eau chaude mêlée à ces ingrédients longtemps utilisés par nos grands-mères. Ce n’est pas très compliqué normalement. N’est-ce pas ?

Un protège-oreiller pour plus de protection

Il existe également une solution pour protéger votre oreiller : c’est un protège-oreiller. En effet, parfois la taie n’est pas suffisante, alors vous pouvez mettre une protection entre le coussin et la taie. De cette façon, vous avez une barrière supplémentaire pour épargner votre oreiller de la transpiration et de la salive. Si vous avez des sueurs nocturnes, sachez qu’il existe une protection encore plus puissante : le protège-oreiller fraîcheur. Sa taie thermorégulatrice est idéale pour les personnes ayant tendance à avoir chaud la nuit.

Comment ? Eh bien, c’est simple. Sa taie est composée d’un tissu intelligent, ce protège-oreiller vous permet de garder votre tête au frais toute la nuit, même lorsque la température de la chambre est élevée, en été par exemple. Grâce à son tissu intelligent, vous allez pouvoir avoir la tête au frais, même par un été de canicule. Important à préciser également, ce n’est pas un traitement en surface mais le tissu, qui donne cette température légèrement fraîche. Ainsi, la sensation de froid restera donc présente, même après le lavage.