Un candidat d’une émission de Nagui a révélé sur le plateau un secret de tournage d’une émission célèbre des années 80.

Sur France 2, Nagui anime plusieurs émissions dont N’oubliez pas les paroles et Tout le monde veut prendre sa place, diffusées quotidiennement. L’animateur qui ne rate pas une occasion de lancer une vanne sur le plateau se fait aussi souvent tacler pour ses propos. Comme ça a été le cas lors de ce match en direct de l’Euro. « Et allez hop un aller-retour en avion … Pour quelqu’un qui est un virtuose de l’écologie ça me fait bien marrer… », « Dans ses émissions, il est toujours à donner des leçons pour tout, donc le kérosène ça pollue », lisait-on en commentaire.

Mais il en faut plus pour faire perdre le sourire au mari de Mélanie Page. A 59 ans, Nagui reste parmi les personnalités préférées des Français. Cet été pourtant, il y aura un changement et pas des moindres. Après 15 années d’animation, Nagui va céder son rôle à la présentation de Tout le monde veut prendre sa place à Laurence Bocollini. Ce qui va lui permettre de se consacrer à son nouveau programme The Artist, une émission inédite qui vise à mettre en lumière des interprètes et auteurs-compositeurs.

Le critère de sélection étant que les chanteurs et les musiciens écrivent eux-mêmes leurs textes. « Alors qu’il va laisser son jeu #TLMVPSP sur @France2tv à #LaurenceBoccolini, @Nagui va lancer à la rentrée #TheArtist un nouveau gros talent-show sur la chaine. Des auteurs-compositeurs et interprètes vont venir nous proposer des chansons. Ce show se déroulera sur plusieurs mois », a posté sur Twitter Mediasinfos.

En attendant, l’animateur profite de ces derniers moments sur le plateau de Tout le monde veut prendre sa place, et accorde tout autant d’intérêt aux révélations souvent surprenantes des candidats de l’émission. Ainsi, ce dimanche 20 juin, il a accueilli Jérôme, qui a relaté son passage lorsqu’il était enfant dans L’Ecole des fans de Jacques Martin.

« J’avais chanté Il n’y a pas de honte à être heureux de Dave, mais je voulais Chantal Goya à la base. Mes vœux n’ont pas été exaucés », a relaté Jérôme. « Mais je croyais que les enfants choisissaient les artistes ? », lui a alors demandé Nagui, surpris par cette révélation concernant le célèbre programme des années 80. Et visiblement, ce n’était pas le cas.

« On faisait des souhaits, mais après on nous imposait l’artiste. C’est mon père qui m’avait demandé quel chanteur je préférais et donc on avait envoyé nos vœux. Après j’avais été pris donc c’était déjà pas mal », a expliqué Jérôme. « Mais sans blaguer, scoop !, Tout était imposé ? On traitait mal les enfants ! », a lancé Nagui.