Le célèbre chanteur, Michel Sardou a évoqué un drame dans sa fille qui l’a particulièrement marqué. C’est à travers son livre, « Pas né pour ça : ma vie de star », il évoque ses douleurs les plus intenses, et notamment le viol collectif de sa fille Cynthia, qui a fait le choix de s’expatrier au Canada après les horreurs qu’elle a vécue.

Après un terrible drame vécu dans sa jeunesse , celui d’un viol collectif, la fille de Michel Sardou, Cynthia, s’est reconstruite et revient sur cet événement douloureux dans les pages de Gala, récemment.

« Mon père a beaucoup souffert de mon drame . Cela lui a fait très mal. Il a ses silences. Plus que ses paroles, ce sont ses actes qui m’ont marqué. Il a toujours été très soucieux de mon évolution et a toujours fait en sorte de connaître mon ressenti », a-t-elle confié avec beaucoup d’émotion.

Ses agresseurs ont été jugés et condamnés. « Nous n’oublierons jamais ce qui s’est passé, j’essaie d’avancer. Écrire m’aide », admet aujourd’hui la romancière, avant de conclure :« La leçon que j’ai tirée de mon père, c’est qu’il ne faut pas avoir peur et réaliser ses projets, continuer d’avancer ».

Elle est fière de l’éducation que lui a donné son père. » Cependant, il ne m’a jamais empêché de dire ce que j’avais à dire. Avec ma sœur et mes frères, il nous laisse vivre notre vie et ne porte pas de jugement. », a-t-elle annoncé.

Quant à son père, il a évoqué dans son livre le jour où il a appris le drame au sujet de sa fille. « Michel est parti comme un fou en voiture, sa fille l’a appelé, elle était en pleine campagne, du côté de Pontoise, elle a été violée. », avant d’avoir un « accident sous le tunnel de la Défense », a indiqué un proche.