Après plus de cinquante ans de carrière dans la musique, il tourne définitivement la page sur cette partie de sa vie. nous vous dévoile ses aveux.

Michel Sardou a délaissé depuis quelques années déjà la scène. Le chanteur a préféré se concentrer sur son second talent après la chanson, celui de la comédie. Lors d’un entretien pour le magazine de La Provence, il revient sur les raisons de cette mutation.

Michel Sardou, le chanteur engagé à jamais

À 74 ans, Michel Sardou possède une carrière bien remplie de chanteur. Plus de cinquante ans de musique, ce n’est pas rien ! Il fait partie intégrante de la vie des Français. Pourtant, il crée souvent la controverse. D’un côté, il y a ses fans qui sont en totale admiration devant lui. De l’autre, il est détesté pour son avis tranché en politique par exemple. On peut dire qu’il possède un aspect de sa personnalité qui peut être très acariâtre. C’est pourquoi certains le décrivent comme polémiste.

Michel Sardou sera d’abord comédien avant de lancer sa carrière dans la musique. En effet, il a suivi les traces de ses parents, tous deux du milieu. Et pendant ses cours de théâtre, il rencontre Michel Fugain. Les deux amis produiront leurs premières chansons ensemble. Mais ça ne marche pas tout de suite. De plus, certains titres font la polémique. Par exemple, Les Ricains, pendant la gu*rre du Vietnam, est interdite. Mais paradoxalement, c’est ce qui permettra de le faire connaître du public. Et enfin, en 1970, le succès se produit avec le disque J’habite en France, et notamment grâce au tube Les Bals populaires. Les réussites s’accumulent avec La maladie d’amour en 1973, Une fille aux yeux clairs en 1974 ou encore Le France en 1975.

Michel Sardou et ses détracteurs

Cependant, quand on est un chanteur engagé, il faut s’attendre au retour de bâton. Ainsi, Michel Sardou subit aussi ses détracteurs pendant les années 70. On critique certaines de ses créations : Le temps des colonies, J’accuse et Je suis pour. Il lancera davantage de chanson d’amour par la suite pour éviter les remarques négatives. Et il arrive au sommet de la gloire dans les années 80 avec les titres Etre une femme et Les Lacs du Connemara. À partir de 2013, Michel Sardou commence à avoir des soucis de santé. Ainsi, l’artiste doit reporter ses dates de tournée. Cela le pousse à faire un break dans sa carrière musicale et à se tourner vers le théâtre. Et définitivement, en 2017, lors de son show La dernière danse, il annonce à ses fans l’arrêt de la musique. À côté de ça, il continue à jouer entant qu’acteur et ça marche plutôt bien, en tout cas, il s’amuse !

Côté vie personnelle, Michel Sardou est le papa de quatre enfants de mariages différents. D’abord, deux filles, ensuite deux garçons.

Comment va-t-il terminer sa carrière ?

Son tout dernier concert date d’il y a trois ans. C’était le 12 avril 2018 et le spectacle s’est déroulé à la Seine Musicale de Boulogne-Billancourt. « Il y a de très bonnes chansons, je ne peux pas te dire que je préfère celle-là à celle-là. Il y en a que je supporte plus, c’est celles où j’ai ramé le plus », avoue-t-il avec une pointe de lassitude à Laurent Delahousse. Pendant l’émission, Michel Sardou dévoile aussi ses projets et la suite de sa carrière : « Non c’est fini, vraiment. D’abord, je n’aime pas mentir, je ne mens pas et quand je leur dis au revoir, c’est pas pour revenir après. Parce qu’ils vont se dire, c’est un coup de pub qu’il s’est fait. J’ai pas envie de pub, j’ai pas besoin. J’ai passé 53 ans à chanter, des années merveilleuses, maintenant je me consacre à ce que j’aime aussi, c’est le théâtre », explique-t-il avec sa franchise légendaire.

L’âge, c’est dans la tête ?

Les admirateurs de Michel Sardou ont bien compris le message. Il ne semble plus avoir l’énergie et les capacités d’offrir son maximum à son public. Et entant que perfectionniste, il ne veut surtout pas interpréter des chansons à moitié. C’est tout à son honneur. « Quand vous dites quelque chose, il faut s’y tenir ! Je me suis arrêté pour une raison véritable : pas parce que j’en avais assez de chanter, mais tout simplement parce que la voix baisse avec l’âge », déclare-t-il aux journalistes de La Provence ce samedi 2 octobre. Il ajoute « Toutes mes chansons sont composées sur des tessitures énormes. Si je vous chante le Connemara trois tons en dessous, ce n’est pas la même chanson. C’est pour. Ça que je n’ai pas de regret, et en plus, j’ai le théâtre, je m’amuse beaucoup ».

La bonne nouvelle, c’est que ses fans pourront toujours aller le voir sur ses planches !