Les vacances d’été vont-elles être plus courtes que prévu ? Alors que le nombre de contaminations augmente fortement, quotidiennement, Olivier Véran semble de plus en plus pessimiste.

Alors qu’une saison plutôt tranquille se profilait à l’horizon, les derniers chiffres de contagion pourraient remettre en question les vacances d’été. De jour en jour, l’inquiétude grandit effectivement concernant la pandémie et les taux d’incidence. D’ailleurs, même le ministre de la Santé fait preuve d’un pessimisme évident. nous revient donc pour vous sur ses déclarations qui n’augurent malheureusement rien de bon.

Vacances d’été : s’achemine-t-on vers de nouvelles restrictions ?

Un discours peu encourageant

Ce dimanche 4 juillet, Olivier Véran prenait la parole face aux Français. Présent au festival Solidays à Paris, le ministre de la Santé a ainsi tenu à s’exprimer sur l’évolution de la covid-19. Selon lui, tous les signaux sont au rouge. Dès lors, il n’envisage pas l’avenir proche avec une grande sérénité. Les chiffres de contagion seraient supérieurs à 5000 alors que les services de réanimation arriveraient peu à peu à leur capacité d’accueil maximale. Si les vacances d’été avaient pourtant bien commencé, toute la France retient aujourd’hui son souffle. Le discours de l’homme d’État se veut ainsi très clair.

Sur son compte Twitter, Olivier Véran déclare : ” Depuis 5 jours, le virus ne baisse plus, il réaugmente à cause du variant Delta qui est très contagieux. L’exemple anglais montre qu’une vague est possible dès la fin juillet. Nous pouvons la limiter et en limiter l’impact sanitaire “ . Afin de sauver les vacances d’été de manière efficace et rapide, le ministre du Gouvernement Macron rappelle donc l’importance des gestes barrière tout comme de la vaccination. Pour lui, il existe trois maîtres-mots ” Tester/ alerter/ protéger “. Il semble ainsi espérer une prise de conscience générale au vu de la vue d’ensemble qui pour lui est loin d’être idéale. Il craint effectivement de voir une véritable dégradation de la situation avant la fin de ce mois.

Tout le monde retient son souffle

Dès lors, les questions sont effectivement très nombreuses. Les vacances d’été, sont-elles menacées ? Du côté de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les responsables font également part d’un certain scepticisme. En raison de la coupe d’Europe de football et des grands déplacements de populations à venir dans les prochains jours et les prochaines semaines, les cas de covid-19 pourraient ainsi se multiplier de façon alarmante. Désormais, plus personne n’hésite à employer le terme de 4e vague. Toujours sur son compte Twitter, Olivier Véran martèle une fois de plus la nécessité d’une immunité collective. Il dit vouloir se battre de toutes ses forces pour accélérer la vaccination.

Selon le ministre de la Santé, un véritable élan national est nécessaire : ” Cette semaine, 4,1 millions d’entre vous avaient été vaccinés en centre ou en ville, dont 1,2 million pour votre première injection. Un record, mais nous devons aller encore plus vite. C’est une course contre la montre dans notre pays “. Il rappelle également que le vaccin permet de faire ” chuter le risque de forme grave, y compris avec le variant Delta “. Avant de rajouter : ” On se contamine beaucoup moins, on transmet beaucoup moins, et on ne vit plus dans le stress. C’est un défi collectif “. Il y a quelques jours, Olivier Véran, déjà très inquiet, annonçait une première mesure de taille concernant les vacances d’été.

Une deuxième dose libre

En effet, jusqu’il y a quelques jours, il n’était pas possible de se faire injecter sa deuxième dose de vaccin ailleurs que dans le centre où vous avez reçu la première. Aujourd’hui, c’est bien différent. Si vous avez déjà reçu votre premier vaccin, vous pouvez recevoir la deuxième piqûre n’importe où en France. Le centre le plus proche de votre lieu de villégiature vous prendra ainsi en charge. Il s’agissait pour Olivier Véran de permettre à ces vacances d’été de se dérouler de la meilleure des manières avant que les derniers chiffres ne viennent une fois de plus plomber l’ambiance.

Tous les Français et toutes les Françaises attendent donc avec fébrilité de connaître les éventuelles mesures mises en place dans les prochains jours. Selon les prochains résultats du taux d’incidence dans les différentes régions, le ministre de la Santé en accord avec le gouvernement pourrait ainsi prendre de nouvelles mesures restrictives. Dans ce cas, les vacances d’été pourraient tout simplement se terminer avant même d’avoir réellement commencé. Sans vouloir jouer les oiseaux de mauvais augure, Olivier Véran est loin d’envoyer un signal positif à la population. En tout cas, il prône d’une manière très ferme une vaccination globale et surtout très rapide. En espérant ainsi qu’il ne soit pas trop tard et éviter de cette manière une quatrième vague qui aujourd’hui n’a plus peur de donner son nom !