Bruno bat tous les records en devenant millionaire grâce à ses victoires cumulées dans « Les 12 coups de midi ». Dans les colonnes de « La Dépêche du Midi », il explique comment ne pas prendre la grosse tête.

Les 12 coups de midi c’est l’émission culte de TF1 si il est est. En effet, elle est animée par Jean-Luc Reichmann est continue d’afficher d’impressionnants scores d’audience depuis plus de 11 ans déjà. Les candidats s’affrontent et répondent à des questions de culture générale dans la bonne humeur, pour remporter des sommes d’argent et des cadeaux exceptionnels. Pour tout vous dire, ce sont 9 voitures que comptent déjà la cagnotte de Bruno.

Ce grand champion des 12 coups de midi dépasse le million d’euros avec sa cagnotte et ses 251 victoires cumulées jusqu’alors. Ce qui fait de lui le plus grand champion français de tous les jeux télévisés confondus. Mais alors, comment fait-il pour garder la tête froide ? Comment Bruno parvient-il a continuer à jouer aussi sereinement en se sachant millionaire ? Gossipologist vous rapporte ses secrets, dévoilés dans son interview chez Quotidien, relatés dans les colonnes de nos confrères de la Dépêche du Midi.

Les 12 coups de midi consacre Bruno en tant que légende des jeux télévisés

Bruno n’avait pas pour espoir de devenir le plus grand gagnant de tous les temps en participant à l’émission animée par Jean-Luc Reichmann. Néanmoins, il se fixait des ambitions, les rehaussant modestement à chaque palier. D’abord, il espérait rester champion plus de 10 épisodes. Puis, battre certains records, notamment celui de Wiki Paul. Ensuite, il pouvait espérer obtenir la tête du classement des meilleurs joueurs des 12 coups de midi. Et à présent, il détient donc le record suprême, celui qui était détenu par Marie-Christine. Celui des records de victoires dans un jeu télévisé. Cette dernière comptait 213 succès à son actif avec sa participation à Tout le monde veut prendre sa place, en 2018, sur France 2. À présent, Bruno ne peut que tenter de faire mieux que lui-même jour après jour.

Mais comment garder les pieds sur terre quand de tels cadeaux et une telle somme d’argent nous attend après notre défaite ? Et bien c’est un petit peu plus simple que l’on pourrait le croire. Gossipologist apprend ainsi dans une interview chez Quotidien, que Bruno touche en fait une partie de sa cagnotte tous les mois, sous forme de chèque. Ainsi, c’est comme si il avait un excellent salaire. Comme le champion des 12 coups de midi l’explique, trois mois après un tournage, il reçoit le chèque correspondant. Ce décalage lui permet à la fois de voir venir ses dépenses et à la fois de ne pas recevoir tout d’un coup. « À la fin de chaque mois, on reçoit un chèque de ce qu’on a tourné trois mois avant. Chaque mois, j’ai mon petit chèque de TF1 que je vais encaisser. » disait-il.

Un témoignage qui est tout à son honneur

« Déjà, je pense aussi venir d’un milieu populaire donc ça permet un peu de relativiser. (…) Souvent, ce que je faisais à la fin de chaque session, c’est que je prenais ma calculette et je divisais par mon salaire d’Eurosport. Je me rendais compte à la fin de chaque journée de tournage combien de mois voire d’années de salaire, je venais de gagner. Parce qu’à la fin, on atteint des montants pharaoniques et on ne s’en rend plus compte » continuait de grand champion. Déjà qu’il se disait sage en imaginant investir son argent pour l’avenir, voilà que le fonctionnement des 12 coups de midi lui permet aussi de ne pas « flamber » finalement.

« Quand on a 900 000, qu’on passe le million, ça devient limite abstrait, on n’est plus à 100 000 près. Du coup, de se dire ‘ah oui, mais je viens quand même de me faire 15 mois de mon salaire en une seule journée de tournage’, ça aide quand même à relativiser, à garder les pieds sur terre. » ajoutait Bruno. En effet, il n’avait pas idée qu’il pourrait atteindre de tels records. Et Gossipologist salue sa manière de relativiser qui lui permet de rester le même malgré cette petite fortune accumulée dans les 12 coups de midi.

« J’ai gagné un montant que mes parents, mes grands-parents, en travaillant toute leur vie n’ont jamais eu. Donc ça permet de ne pas se dire ‘allez je vais tout flamber à Vegas !’ Je pense que je vais garder les pieds sur terre là-dessus. » disait-il pour conclure. Preuve que la famille reste un repère stable et solide dans de telles situations. Bravo Bruno et bonne chance pour la suite de l’aventure dans les 12 coups de midi !