Élisabeth Borne, la ministre du Travail, a annoncé ce 7 octobre la mise en place d’une prime de 1 000 euros pour certains demandeurs d’emploi de longue durée. Découvrez qui est concerné par cette nouvelle mesure.

Dans le cadre de son nouveau plan pour l’emploi, Élisabeth Borne annonce la mise en place d’une prime pour les demandeurs d’emploi de longue durée. Ce jeudi 7 octobre 2021, la ministre du Travail déclare effectivement que 1 000 euros seront versés aux chômeurs qui acceptent de se former dans une entreprise qui recherche du personnel. nous vous propose d’en découvrir plus sur cette nouvelle mesure qui rentre dans le cadre d’un programme beaucoup plus vaste pour inverser la courbe du chômage.

Prime pour les demandeurs d’emploi : Élisabeth Borne veut booster la formation

« Un plan inédit »

Au mois de septembre dernier, Élisabeth Borne annonçait vouloir lancer un plan important pour inverser la courbe du chômage. Au deuxième trimestre de cette année, la France compte effectivement 3, 026 millions de demandeurs d’emploi de longue durée. En accord avec le gouvernement, la ministre du Travail avait alors décidé de venir en aide aux entreprises qui se disent prêtes à recruter dans les prochains mois. Il semblerait en effet qu’un grand nombre d’entrepreneurs se voit confronté à de nombreuses difficultés lorsqu’il s’agit de renforcer leur équipe. Raison pour laquelle diverses primes à l’emploi sont donc mises en place.

Tout d’abord, Élisabeth Borne et le Premier ministre Jean Castex ont choisi de donner un coup de pouce aux entreprises. Comme le précisait la ministre de l’Emploi dans une interview accordée au Parisien il y a quelques semaines : « Les chefs d’entreprise nous disent qu’ils ont des postes pour lesquels il ne trouve pas de salarié. C’est aussi frustrant pour un demandeur d’emploi de longue durée d’avoir le sentiment de rester sur le bord du chemin pendant que l’économie repart ». Elle précise également qu’un conseiller de Pôle emploi contactera tous les demandeurs d’emploi de longue durée d’ici la fin de l’année.

Avant d’ajouter : « Et nous allons développer la mise en situation en entreprise en donnant des moyens aux employeurs qui le souhaitent pour qu’ils forment ces demandeurs d’emploi au plus près de leurs besoins. Nous allons financer des entreprises qui formeront pendant plusieurs mois les demandeurs d’emploi de longue durée ».

Deux décisions importantes

Afin de faire baisser les chiffres du chômage, Élisabeth Borne souhaite donc surfer sur la très bonne dynamique économique actuelle. Et ce, pour inciter non seulement les entreprises à recruter, mais également les chômeurs à se former. Pour ce faire, un budget important vient d’être libéré comme l’explique la ministre sur le plateau de BFM Business ce jeudi 7 octobre : « C’est pour cela qu’on a mis en place un plan supplémentaire avec 800 millions d’euros pour former les demandeurs d’emploi et notamment ceux de longue durée ».

 

View this post on Instagram

 

Une publication partagée par Le Monde (@lemondefr)

Il s’agit effectivement d’allouer une prime de 1000 euros à tous les demandeurs d’emploi de longue durée qui décideront de se former en entreprise. De plus, ils recevront à la clef une promesse d’embauche. « La moitié au début, la moitié à la fin de la formation ». La ministre veut donc « les inciter à aller vers ses métiers qui recrutent et c’est aussi pour lever les freins financiers, comme les frais de déplacement ». Une aide substantielle qui, selon elle, devrait permettre de donner un coup d’accélérateur à une tendance qui se fait déjà ressentir depuis quelques mois. nous vous en dit plus.

Une bonne dynamique

Selon Élisabeth Borne, les mesures mises en place ces derniers temps par le gouvernement commencent à porter leurs fruits de manière significative. Elle souligne en effet l’efficacité des contrats aidés qui soutiennent les entreprises à embaucher des jeunes en situation de chômage. Elle évoque donc les contrats Initiative emploi jeunes ou encore le CIE jeunes. Il s’agit de mesures qui permettent à l’employeur de ne pas avoir à apprendre la totalité du salaire de son employé en charge. L’état intervient effectivement à hauteur de 47 % dans la rémunération. Grâce à ce nouveau dispositif, la ministre se réjouit de la signature depuis le début de cette année de « 40.000 contrats de ce type », alors qu’en 2020, ils n’étaient que 1600.

En plus d’assurer le paiement de la moitié du salaire des employés dans le cadre de ces contrats, Élisabeth Borne annonce alors aujourd’hui donner un nouveau coup de pouce aux jeunes souhaitant se relancer sur le marché du travail. Grâce à cette prime de 1000 euros versée en deux fois, la ministre espère donc bien inciter de nouveaux demandeurs d’emploi à franchir le pas et à trouver une situation stable dans des secteurs en pénurie de personnel. Cette aide de 1 000 euros devrait selon elle aider ces jeunes à se lancer sur le marché du travail avec plus de facilité en les aidant par exemple à résoudre le problème de mobilité.