Karine Le Marchand morte de rire. Un candidat de l’amour est dans le pré ne peut s’empêcher de loucher sur

e passe. Et la jeune femme est on ne peut plus observatrice. Pas un détail n’échappe à l’animatrice. Elle voit tout et surtout les petits travers des agriculteurs.

L’animatrice assiste pour la première fois aux speed-dating

En fait, l’émission est totalement indissociable de Karine Le Marchand. En fait ce n’est pas elle qui a démarré l’émission, c’était Véronique Mounier qui avait été la première animatrice de l’émission. Cette dernière a ensuite été remplacée par Alessandra Sublet. Ce n’est qu’à la cinquième saison que Karine Le Marchand est entrée dans la danse. Et depuis, saison par saison, c’est elle qui présente l’émission qui connaît d’ailleurs un très grand succès. En fait nombre de français adorent suivre les aventures des agriculteurs dans la recherche de leur âme sœur. L’émission en est à sa quinzième saison. Et il est fort probable que les scores d’audiences soient aussi bons que d’habitude.

L’émission est un peu modifiée en raison des conditions sanitaires

Le déroulement des émissions va être un peu différent qu’auparavant. En effet, l’émission ne passera plus les lectures des lettres reçues par les agriculteurs. Les séquences passent directement des portraits, qui ont été diffusés au mois de mars. En effet, selon la production, la lecture des lettres peut engendrer de la lassitude et donc, la production a modifié cet aspect. En fait les agriculteurs passent directement au speed-dating. Et cela semble donner du rythme aux émissions. Pour les premiers entretiens, Karine Le Marchand s’est installée dans les coulisses pour regarder ce qui se passe.

L’animatrice a remarqué un détail aussi étrange qu’amusant

Alors que la jeune femme était en train d’observer les prises de contact entre les agriculteurs et les candidates et les candidats. Alors qu’elle observe l’entretien entre Eric, un chevrier quinquagénaire et une de ses prétendantes, elle s’aperçoit que l’homme a un tic. Il semble observer un point précis de chacune des candidates qui viennent le rencontrer. Bien entendu elle fait attention lors de la prochaine candidate et puis elle fait part de ses observations à l’équipe qui est en coulisses avec elle. « Mais il regarde ses fesses » s’exclame Karine Le Marchand. Elle fait bien attention avec la candidate suivante. Elle arrive, le couple discute, et lorsque son interlocutrice part, l’homme se pose à nouveau sur la même partie de l’anatomie de la candidate.