Josiane Balasko crée la surprise en affirmant croire aux extraterrestres.

L’univers regorge de secrets et les scientifiques non pas encore réussi à révéler tout ce qu’il renferme. Ce qui donnent lieu aux spéculations parfois les plus folles. De passage sur RFM dans l’émission de Bernard Montiel le dimanche 13 juin, Josiane Balasko a fait quelques confidences, notamment le fait de croire en l’existence des extraterrestres.

La comédienne a surpris plus d’un, dont Bernard Montiel qui s’en est également amusé. Lorsqu’il lui pose la question de savoir si elle croit en l’existence d’une vie extraterrestre, Josiane Balasko répond : « Pourquoi pas ? C’est comme l’existence de Dieu, on n’a pas pu démontrer si oui ou non… Les extraterrestres, c’est pareil, vue l’immensité de l’espace, c’est possible qu’’il y ait des vies».

« Je ne sais plus quel grand scientifique avait dit : il faut éviter de leur envoyer des messages, parce qu’imaginez s’ils y répondent et qu’ils ne soient pas si sympathiques que ça ! », a poursuivi Josiane Balasko qui affirme avoir une passion pour les jeux vidéo, la science fiction et les séries de zombies comme Walking Dead.

Interrogée sur ses enfants, la comédienne de Splendid, plutôt discrète, a expliqué dans les colonnes de Télé Star qu’avec sa fille Marilou, « il n’y a jamais eu de rivalité entre nous, mais elle ne voulait surtout pas être ‘une fille de’. Il ne fallait pas que je me mêle de ce qu’elle faisait parce qu’elle voulait se débrouiller seule »

Marilou Berry qui très vite a voulu être indépendante a suivi les traces de sa mère qui n’est pas peu fière d’elle. Avec Rudy, son fils adoptif, les choses ont été plus compliquées. « C’est pas toujours facile. Il y a une chose à savoir c’est que, quoi qu’il se passe, l’enfant ne vous en veut jamais à vous. Quand il est en colère, c’est contre lui », confiait-elle dans Passage des arts.

« Après être resté longtemps à la maison, il a maintenant sa vie, exerce le métier de coach sportif, mais revient souvent », indiquait la comédienne en 2019 dans Gala. Josiane Balasko a débuté au cinéma en 1973 avec le premier film de Jacques Doillon, L’An 01. Mais c’est en 1978 qu’elle se fait remarquer du public avec la troupe du Splendid. Plus tard, Josiane Balasko opte également pour la cape du réalisateur. Elle réalise ainsi au long de sa carrière huit films dont Gazon maudit sorti en 1995 et qui lui a valu le César du meilleur scénario.