Miami, Los Angeles, Cannes puis Dubaï en 2020… Avec Barbara Gandolfi, Bébel passait toujours du bon temps. Mais sa relation avec cette ancienne playmate faisait aussi beaucoup jaser !

Ce lundi 6 septembre, Jean-Paul Belmondo dit Bébél nous quittait, à l’âge de 88 ans. Ce monstre du cinéma français a marqué des générations entières. Jean-Paul Belmondo s’en est allé, à l’âge de 88 ans. Il laisse derrière lui une filmographie impressionnante. Et des souvenirs indélébiles dans la mémoire des Français. “Il restera à jamais Le Magnifique. Jean-Paul Belmondo était un trésor national, tout en panache et en éclats de rire, le verbe haut et le corps leste, héros sublime et figure familière, infatigable casse-cou et magicien des mots. En lui, nous nous retrouvions tous.”, lui a ainsi rendu public le Président de la République Emmanuel Macron.

On raconte que Jean-Paul Belmondo était l’équivalent, à l’époque, de Brigitte Bardot en femme. Alors forcément, il plaisait en effet énormément à la gente féminine. Et multipliait les conquêtes. Dernièrement, il entretenait une relation avec une femme beaucoup plus jeune que lui : la sulfureuse Barbara Gandolfi. Dans le clan Belmondo, on ne l’appréciait pas du tout. Notamment Alain, le frère de Jean-Paul Belmondo, Muriel, sa sœur, ou encore Philippe, son chauffeur avec qui il était très proche, et qui l’a accompagné jusqu’à son dernier souffle.

Il rencontre cette playmate dans un restaurant, elle est de 42 ans sa cadette !

Et si la brune n’est pas acceptée, c’est parce que l’entourage de Bébel la soupçonne en effet d’abuser de l’argent du vieil acteur. En 2015, la justice la condamne pour escroquerie d’une montant de 200 000 euros à l’As des As. Mais la principale intéressée est acquittée en appel en 2018. L’acteur avait fait savoir au sujet de cette affaire : “Ce pourrait être mon choix et mon droit de vivre avec une femme malhonnête, cela ne regarderait que moi et ne concernerait que ma responsabilité“.
Quand l’acteur fait connaissance de Barbara Gandolfi, ça ne fait pas longtemps qu’il s’est séparé de son épouse Natty Tardivel. La star tombe rapidement sous le charme de cette femme ténébreuse, de 42 ans sa cadette. Et les rumeurs vont vite bon train. Ce mercredi 8 septembre, l’ex-mari de Barbara Gandolfi, Frédéric Vanderwilt,  a donc décidé de se confier à la presse pour couper court à des rumeurs sur l’anciennne playmate.

Frédéric Vanderwilt s’est ainsi tournée vers nos confrères du magazine La Meuse pour éclaircir la situation sur cet étrange “ménage à trois” qui faisait beaucoup parler. Apparemment, malgré le divorce entre Frédéric Vanderwilt et Barbara Gandolfi, l’acteur inoubliable de L’Homme de Rio témoignait en effet une jalousie certaine à l’égard de l’ex-mari.

 

“Jean-Paul Belmondo était jaloux de moi, il ne comprenait pas que Barbara et moi puissions rester très proches. On avait et on a toujours des enfants ensemble. On avait fait affaire ensemble, avant et après”, a ainsi en effet expliqué Frédéric Vanderwilt dans les colonnes du magazine La Meuse.

C’est “un honneur d’être jalousé par une grande star comme lui“.

Maman de deux filles âgées de 14 ans et de 17 ans, Barbara Gandolfi venait de divorcer quand elle a rencontré Jean-Paul Belmondo dans un restaurant à Antibes. Les deux inconnus ont tout de suite accroché et sympathisé. Mais malgré toutes les rumeurs qu’on a pu entendre, ils n’auraient jamais entretenu de relation amoureuse.

“Personne n’a jamais voulu comprendre. Cela n’a jamais été une histoire d’amour entre eux. Jean-Paul voulait une amitié, surtout après ce qu’il venait de vivre. Barbara ne l’a pas épaulé, elle l’a relevé. Plus personne ne parlait de lui à l’époque. Il était devenu un vieux monsieur. Ils sont allés à Los Angeles, à Miami, en Ukraine, à Cannes. Tout cela grâce à elle“, martèle ainsi Frédéric Vanderwilt, qui connaît également Jean-Paul Belmondo pour l’avoir fréquenté.

Frédéric Vanderwilt, n’a donc jamais souffert de la jalousie que lui témoignait Jean-Paul Belmondo. Au contraire ! Pour lui, c’était en effet même “un honneur d’être jalousé par une grande star comme lui“.