Françoise Hardy aborde la dernière partie de sa vie dans la détresse, et se livre sur sa grande détresse.

Françoise Hardy, la célèbre chanteuse de ballades tristes, est en train de vivre un véritable supplice. Malade depuis des années, elle doit également faire face à l’isolation causée par la pandémie de COVID-19. Elle s’est entretenue récemment sur sa grande détresse. Gossipologist vous propose de découvrir ses émouvantes confidences.

Françoise Hardy : la légende de la chanson française

Françoise Hardy est une chanteuse française qui est toujours dans les mémoires, même si sa musique est réservée à un public d’âge mûr. La grande dame de la chanson française est née à Paris, sous l’occupation allemande. À l’âge de 17 ans, elle se rend à un spectacle de rock dans la Capitale, et tombe amoureuse de l’énergie de Johnny Hallyday, qui avait déjà commencé sa carrière. La jeune étudiante se rend donc à sa maison de disque pour y tenter sa chance. Elle y est auditionnée, et engagée. Elle sortira avec eux ses premiers succès, qui sont pour la plupart des reprises.

Son premier grand succès arrive 2 ans plus tard avec Tous les garçons et les filles, qui reste un des plus grands classiques français toute époque confondue. Elle enchaîne l’année suivante avec un autre succès intemporel : Le temps de l’amour. En 1969, c’est au tour de  Comment te dire adieu d’enflammer la France.  En 1988, Françoise Hardy arrête sa carrière musicale. Elle reprend cependant le micro en 1996 et nous gratifie de 7 albums supplémentaires.
Celle qui avait dit n’aimer que les chansons tristes a égayé le paysage musical français de sa présence pendant 5 décennies. En guise de succession, elle nous a également donné le célèbre chanteur et compositeur Thomas Dutronc, fils qu’elle a eut avec l’autre grande star Jacques Dutronc. Cependant, ces 20 dernières années ont été très difficiles à gérer pour Françoise Hardy…

Une femme face à la maladie

Françoise Hardy a été diagnostiquée avec un lymphome, qui est une cause de tumeurs. En 2019, son état est loin de s’améliorer. La chanteuse déclare sur l’antenne de RTL être atteinte d’un cancer du larynx : “Je suis dans un état de souffrance vraiment cauchemardesque la plupart du temps”.

 

Sa situation de souffrance l’a poussée à demander le droit à l’euthanasie, sujet sur lequel elle apostrophe directement le Président de la République Emmanuel Macron. En juin dernier, lors d’une interview, Françoise Hardy s’est dite “proche de la fin”. Voici donc une terrible nouvelle pour les fans de la chanteuse, dont certains n’étaient pas au courant de son état de santé. Bien entendu, la chanteuse peut compter sur son entourage pour l’accompagner. Seulement, la pandémie globale de COVID-19 n’a pas arrangé les choses…

Françoise Hardy : la maladie pendant la pandémie, son nouveau calvaire

Si Françoise Hardy a été malade pendant de nombreuses années, son état de santé ne s’est envenimé que récemment. La chanteuse a donc commencé à faire face à son cancer du larynx en 2019. Seulement, au même moment, la France découvrait avec effroi le virus de la COVID-19.

La suite, vous la connaissez tous. Confinement, pénurie alimentaire, panique générale, fermeture des lieux publics, et on en passe. Les souvenirs sont encore très présents, à l’heure où tout commence à rouvrir lentement.

Françoise Hardy a donc été particulièrement isolée pendant toute sa maladie. Elle s’est confiée sur son terrible calvaire à nos confrères de Technikart :
“Je vis confinée depuis 2019 et dépends des autres pour m’alimenter. Lors du premier confinement, mon grand ami Marco qui vit en banlieue ne pouvait plus m’apporter mes courses alimentaires de produits frais, l’approvisionnement en eau s’avérait très problématique, et d’un seul coup l’attente pour les précieuses livraisons Picard durait un mois ! J’ai ressenti une grande détresse.

Comble du malheur, la chanteuse malade ne peut pas non plus se faire vacciner pour éviter la contamination : “Je n’ai quasiment plus de lymphocytes et l’efficacité des vaccins ARNm passe par la réponse lymphocytaire comme l’a expliqué la chercheuse Katalin Kariko

 

Françoise Hardy approche donc la fin de sa vie de façon moins sereine qu’elle aurait aimé le faire. Elle garde cependant la tête sur les épaules :
Je ne me vieillis pas. J’aurai 78 ans dans cinq mois. Si je rends publiques certaines de mes opinions, c’est parce qu’on me pose des questions à ce sujet et que j’y réponds si je peux et comme je peux. Ce que je crois, ce que je pense est, comme chacun d’entre nous, le reflet de ce que mes diverses conditions ont fait de moi” .

Toute l’équipe Gossipologist se lie pour souhaiter à Françoise Hardy de retrouver la paix et la sérénité dans cette triste période.