Les propos de Yann Moix concernant la crise sanitaire ont agacé Isabelle Morini-Bosc qui est un peu sortie de ses gonds.

Le ton est monté lors du débat organisé sur le plateau de C8 dans l’émission de Cyril Hanouna Touche pas à mon poste. Lors des échanges qui ont porté sur la crise sanitaire, les personnalités sur le plateau se sont vite échauffées. En première période, la tension est montée entre l’ancien chroniqueur de On n’est pas couché et le docteur Jean-Paul Hamon, président d’honneur de la Fédération des médecins de France.

Ce dernier a insisté sur le fait qu’un interne «se suicide tous les 18 jours ». «Des enfants se suicident et vous vous en fichez», a lancé à son tour Yann Moix une fois autour de la table. Des mots qui ont fait perdre à Isabelle Morini-Bosc son sang froid. «Comment vous pouvez dire ça ? Non mais c’est degueulasse de dire ça. C’est degueulasse de dire ça », a répliqué la chroniqueuse de Touche pas à mon poste qui a reproché au journaliste des morts à des morts, ainsi que le fait de sortir des arguments sur l’âge.

«Honnêtement, j’espérais que vous n’alliez pas revenir une énième fois sur ce terrain-là en disant ‘les vieux ont fait leur temps, qu’est-ce que c’est deux ou trois ans de plus par rapport aux jeunes‘», a-t-elle ajouté. «Tout le monde souffre, pourquoi vous faites de l’eugénisme en voulant qu’il y ait absolument une catégorie qui souffre plus que les autres ? », a lancé la chroniqueuse de 64 ans.

« On souffre tous ! Moi je trouve insupportable ce discours. Je le trouve relativement odieux, sincèrement, je n’ai rien d’autre à ajouter », a-t-elle poursuivi. Des «craquages», Isabelle Morini-Bosc en a souvent sur le plateau de Touche pas à mon poste, elle qui pourtant fait partie des chroniqueurs les plus anciens de l’équipe de Cyril Hanouna.

A 64 ans, elle reste aussi l’une des plus fidèles à ce poste qu’elle a pris en 2013, soit trois ans après le début de l’émission sur C8. Et si elle rie de bon cœur sur le plateau, elle sait aussi donner de la voix. Et ne tient compte que des remarques du producteur de l’émission Cyril Hanouna. Avec ses collègues, c’est tout autre chose.

Isabelle Morini-Bosc s’échauffe très vite lorsqu’elle n’est pas d’accord sur un sujet. Et la chroniqueuse n’hésite pas à faire savoir son point de vue et à passer aux insultes lorsque la répartie vient à lui manquer. Aussi, certains de ses confrères évitent de se la mettre à dos. Surtout qu’elle ne semble pas prête de se laisser marcher sur les pieds.