Alors que la reine Elizabeth II profitait de ses congés d’été, elle doit à nouveau faire face à un scandale. Un garde personnel a été arrêté pour avoir commis des abus sur deux recrues, à l’aide d’un jouet pour adultes…

Alors que la reine Elizabeth II d’Angleterre vient de vivre une année difficile, un nouveau scandale secoue le palais. En effet, un garde personnel de Sa Majesté vient récemment d’être arrêté dans une affaire d’agression avec un objet pour le moins étonnant. Ce militaire est effectivement suspecté d’avoir commis des abus sur deux collègues à l’aide d’un ” jouet ” destiné aux adultes consentants. nous vous en révèle plus concernant cette affaire.

Elisabeth II d’Angleterre : une affaire d’agression fait trembler le palais de Windsor

Des vacances bien compliquées

Décidément, la souveraine aujourd’hui âgée de 95 ans semble avoir beaucoup de mal à connaître la tranquillité. Après avoir malheureusement dû faire face au décès de son époux, un cas de Covid-19 de l’un de ses employés a contraint la maison royale à revoir son organisation. Des ennuis auxquels il faut ajouter les plaintes pour abus qui concernent son fils le prince Andrew. Afin de s’éloigner de toutes ces difficultés, Elizabeth II d’Angleterre avait donc choisi de prendre des vacances. Ainsi, elle se retirait dans son château de Balmoral loin de toute contrariété. Cependant, une étrange affaire l’oblige à sortir de sa retraite estivale.

Depuis quelques jours, l’affaire fait effectivement grand bruit. Le 22 août 2021, le célèbre quotidien The Sun affirme en effet qu’un membre du régiment d’infanterie des Coldstream Guards a été mis à la disposition de la justice. Selon les premières informations, celui-ci serait l’auteur d’une agression vis-à-vis de nouveaux arrivants dans la compagnie. Selon plusieurs sources, cette tradition existe effectivement et consiste à faire subir des sévices aux nouveaux appelés. Cette fois-ci, l’agression a été perpétrée à l’aide d’un objet destiné au bonheur féminin solitaire. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que ce genre de cas fait la une de l’actualité dans l’entourage d’Elizabeth II d’Angleterre, comme nous vous le rappelle.

Un bizutage qui tourne mal

Il y a quelques mois, une unité de la Royal Air Force connaissait aussi le même type de problème. Un rite initiatique qui avait effectivement mal tourné où cette fois-là un mortier avait été utilisé. Afin de rapidement faire taire les critiques, une source anonyme contactait ainsi The Sun pour affirmer que l’armée prenait le problème très au sérieux : ” L’armée subit d’énormes pressions pour éradiquer ce genre de comportement. La Royal Air Force a été rapide et impitoyable face à ce genre de comportement et il y a eu la bonne réponse “. Cependant, l’histoire se répète aujourd’hui auprès de la garde personnelle de la reine Elizabeth II d’Angleterre.

En effet, le militaire actuellement en prison était attaché à la caserne des Coldstream Guards, composante de la Household Division. Cette unité se trouve à deux pas du château de Windsor et assure la protection de tous les membres de la famille royale. Il s’agit ainsi d’un véritable scandale. Ce terrible fait divers éclabousse ainsi encore une fois l’une des entités les plus emblématiques des forces armées britanniques. Actuellement en Écosse, la reine Elizabeth II d’Angleterre doit donc malheureusement une fois de plus faire face à des contrariétés. Une longue liste d’ennuis loin de s’arrêter là.

Le cas Harry

En effet, Elizabeth II d’Angleterre pourrait continuer de retenir son souffle concernant les sorties médiatiques de son petit-fils. Depuis plusieurs mois, Meghan Markle et le prince Harry n’en finissent effectivement plus d’entacher la réputation de la couronne d’Angleterre. Lors de leur interview réalisée chez Oprah Winfrey, le couple affirmait souffrir d’une grosse dépression. Selon eux, ils auraient subi une pression lorsqu’ils résidaient à Londres. Visiblement, cela leur était réellement insupportable. Pire, selon le fils du prince Charles, des proches de la reine auraient eu un comportement raciste envers son épouse. Bien décidés à réagir, les tourtereaux auraient alors choisi l’exil pour désormais résider aux États-Unis.

Depuis l’éclatement de cette affaire, la reine Elizabeth II d’Angleterre semble d’ailleurs marcher sur des œufs. Les scandales à répétition qui touchent sa famille ne sont effectivement pas là pour ramener le calme et la sérénité. Il lui faut donc faire preuve de beaucoup de diplomatie et surtout ne pas envenimer une situation qui est déjà très compliquée. Si l’on rajoute à cela, son deuil et la crainte de la pandémie, il est facile de comprendre pourquoi la souveraine se réjouissait de se retrouver à Balmoral en Écosse pour se reposer. Cependant, la quiétude aura été de courte durée.

Cette affaire d’agression qui secoue Windsor est effectivement un nouveau pavé jeté dans la mare qui risque une fois de plus d’éclabousser une maison qui aspire à la sérénité. Il reste désormais à espérer que la reine Elizabeth II d’Angleterre puisse enfin tourner la page de cette longue liste de contrariété et envisager la vie avec un peu plus de calme.