Cédric Jubillar, l’époux de Delphine Jubillar , a été interpellé et placé en garde à vue mercredi 16 juin, a appris France Télévisions de source proche de l’enquête, confirmant une information du Parisien . Nadine Jubillar, la mère de Cédric, ainsi que son père, ont également été placés en garde à vue mercredi, a indiqué le procureur de la République de Toulouse à FranceInfo.

L’infirmière de 33 ans avait disparu dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020 à Cagnac-les-Mines près d’Albi dans le Tarn. C’est son mari qui a signalé sa disparition aux autorités, avant d’être entendu par les gendarmes comme témoin.

C’est la première question dans ce cas. Des informations judiciaires pour « arrestation, enlèvement, détention ou séquestration » avaient été ouvertes. Depuis cinq mois, les recherches pour retrouver cette maman de 33 ans n’ont rien donné. En plus de l’enquête en cours, les proches continuent également à se mobiliser.

Cédric Jubillar a été inculpé récemment par les juges d’instruction chargés de l’enquête sur la disparition de Delphine Jubillar, l’infirmière tarnaise de 33 ans, du chef de « meurtre grave » de son épouse.

Le mari nie toujours son implication dans cette affaire. Il est toujours entendu dans le bureau du juge pénitentiaire, qui doit décider de son placement en détention provisoire. Cédric Jubillar risque la réclusion à perpétuité pour cette qualification.

Il a ensuite été transféré à Gaillac, toujours dans le Tarn. Sa garde à vue, ainsi que celle de sa mère et de son beau-père, avait été prolongée de 24 heures. Récemment, le juge a décidé de le mettre en examen suite à certaines contradictions dans ses différents témoignages devant le juge et les policiers au début de l’enquête.

Sa mère et son beau-père ont pu rentrer chez eux, il y a quelques jours. Le mari de Delphine avait été transféré à Toulouse pour rencontrer un juge d’instruction. Une conférence de presse a été donnée récemment par le procureur afin d’expliquer la mise en examen du mari de Delphine Jubillar dans cette affaire très médiatisée.