Joana, la fille de Daniel Balavoine, sort une bande dessinée dans laquelle elle évoque sans aucun tabou son très dur combat contre les substances illicites. Après 14 ans de dépendance, elle a réussi à totalement décrocher.

Lorsque Daniel Balavoine décède dans un accident d’hélicoptère en 1986, sa fille est encore dans le ventre de sa maman. Si Joana Balavoine n’a donc pas connu l’immense artiste, sa mort semble pourtant lui avoir laissé de profondes séquelles. Aujourd’hui parfaitement bien dans sa peau, la jeune femme reconnaît effectivement avoir dû faire face à des traumatismes et de nombreuses addictions. Complètement sevrée aujourd’hui, elle se confie comme jamais. nous vous propose de découvrir ce témoignage émouvant.

Daniel Balavoine : sa fille Joana Balavoine, son long combat contre les substances hallucinogènes

Un jour dont tout le monde se souvient

Considéré comme l’auteur-compositeur et interprète le plus talentueux de sa génération, Daniel Balavoine perd malheureusement la vie le 14 janvier 1986. À cette date, l’interprète de Sauvez l’amour se trouve effectivement au Mali pour une mission humanitaire dans le cadre du Paris-Dakar. Cependant suite à différents malheureux concours de circonstances, l’appareil se crashe dans le désert. Dès l’annonce de cette disparition, les fans de Daniel Balavoine ne peuvent croire à cette terrible fatalité. Un artiste qui laisse un public désespéré et une compagne enceinte de quelques mois.

Si Joana Balavoine n’a donc jamais pu croiser le regard de son père, elle va pourtant vivre dans le souvenir de sa mémoire. Interrogée dans le cadre d’un documentaire récemment diffusé sur les chaînes de télévision française, elle avouait connaître une relation particulière avec lui. ” Le fait de comprendre que l’on n’a pas de papa, c’est difficile, mais de l’avoir lui, ne nous mentons pas, c’est une chance. Quand on est gamin, on entend tellement, il était génial. Au début, je l’ai beaucoup rejeté. Ça a été dur. On me parlait de quelqu’un que je ne connaissais pas. Il y a un paradoxe entre sa présence, musicale, médiatique et son absence. Je suis tout le temps dans sa découverte. En le cherchant lui, je me cherche finalement moi. Le père que je ne découvrirai jamais vraiment (…) “. Une quête qui malheureusement leur a peut-être perdu à une époque. En effet, la fille de Daniel Balavoine va connaître une adolescence et un début de vie d’adulte compliqué.

Une longue chute aux enfers

Aujourd’hui âgée de 35 ans, la fille de Daniel Balavoine paraît enfin avoir retrouvé la lumière. Joana Balavoine a effectivement décidé de tourner le dos au passé aux nombreuses addictions dont elle était l’esclave. Dans une bande dessinée intitulée Les lions endormis, elle accepte d’ailleurs de se raconter et d’expliquer comment elle a finalement réussi à décrocher. En effet, la jeune femme se montre d’une transparence totale sur ses 14 ans de dépendance aux substances illicites. Un parcours qui commence comme beaucoup d’adolescents par un peu d’herbe et qui se terminera malheureusement avec un besoin quotidien d’une poudre blanche qui va gâcher sa vie. nous vous explique tout.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Joana Balavoine (@jobalavoine)

Dans un entretien accordé à Paris Match, il y a peu, Joana Balavoine explique effectivement comment elle a décidé d’arrêter. L’un de ses professeurs de musique lui a effectivement mis un ultimatum. À bout de forces, l’enseignant refuse de prendre soin d’elle si elle ne tentait pas de s’en sortir : ” Ses mots m’ont bouleversée. Cette peur m’a poussée à consulter un médecin “. Après quelques rendez-vous avec un psychologue, la fille de Daniel Balavoine comprend que sa vie n’a aucun sens. Elle reconnaît que dès ses 16 ans, elle a perdu pied au point de devenir ingérable. ” Il y a des moments où j’ai été violente, des moments où j’ai été désagréable, d’autres où j’ai menti “. Cependant, elle veut s’en sortir et va trouver le moyen d’y arriver. nous vous explique tout.

Une nouvelle vie et un nouveau départ

Si Joana Balavoine a la motivation, il lui faut néanmoins opérer un virage à 180 degrés. Son état psychologique devenait effectivement de plus en plus inquiétant alors que son corps lui imprime l’ordre d’arrêter : ” Je dépérissais physiquement, je pleurais trop souvent “. Raison pour laquelle la fille de Daniel Balavoine décide de s’exiler chez un ami en Angleterre directement après sa cure.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Joana Balavoine (@jobalavoine)

Pour elle, il s’agit d’une véritable rupture avec le passé et surtout avec les substances hallucinogènes. Elle a finalement repris sa vie en main avec une nouvelle manière d’appréhender le futur. Totalement abstinente depuis plus de trois ans maintenant, elle reconnaît d’ailleurs n’avoir plus aucune raison de replonger : ” Je me suis organisée pour mener une vie saine. Je fais du sport, je m’occupe de mon jardin, mon potager “. Et surtout elle a également une autre grande ambition. Trentenaire, Joana Balavoine se verrait effectivement bien suivre les pas de son célèbre père et elle aussi se lancer dans la musique. La fille de Daniel Balavoine se dit, en tout cas, prête à toutes les opportunités, parfaitement bien dans son corps et parfaitement bien dans sa tête.