On a tout à apprendre de Charlotte Valandrey ! Malade depuis des années puis greffée de cœur, elle nous ouvre les coulisses de son quotidien compliqué. Entre deux contrôles sanitaires, elle a trouvé quelque chose pour apaiser son âme.

Charlotte Valandrey a eu des moments difficiles. Entre la maladie et sa greffe de cœur, elle nous donne son astuce pour tenir bon !

Charlotte Valandrey prête à tout !

Même derrière son masque anti-Covid, les yeux de Charlotte Valandrey pétillent. En effet, depuis qu’on l’a vu pour la première fois à l’écran, on devine qu’elle a un caractère lumineux. Pourtant, en coulisses, tout n’a pas toujours été simple à gérer. La vie ne lui a fait aucun cadeau ! À peine majeure, on lui annonce qu’elle est séropositive. N’oublions pas qu’à l’époque, beaucoup de clichés circulaient sur cette maladie inconnue. Et surtout la science se sentait démunie. Donc pas facile d’expliquer ses symptômes ou ce que l’on ressent. Contre toute attente, la comédienne s’accroche et elle nous prouve qu’il ne faut jamais baisser les bras !

Comment vivre en se sachant malade ?

Quelle émotion en revoyant ses images de Charlotte Valandrey. Même si elle semble toute jeune, elle dégage une certaine maturité qui arrive à convaincre tous les réalisateurs. Au début des années 90, elle décroche son premier grand rôle dans la série mythique de TF1, les Cordier juge et flic. Elle est la soeur de l’un et la fille de l’autre ! Pierre Mondy lui a tant appris. À la rentrée 2012, lorsque ce dernier tire sa révérence en direction du paradis, elle le décrit comme le père que tout le monde rêve d’avoir : ” “toujours bienveillant, attentif, disponible, prévenant”.

Dix ans plus tard, TF1 lui confie le rôle d’un juge dans sa série phare Demain nous appartient. Après avoir eu une longue traversée du désert sanitaire, Charlotte Valandrey s’investit comme jamais dans ce projet. Elle a tant besoin pour voir autre chose que les lits d’hôpitaux ou les rendez-vous avec les médecins. D’ailleurs, elle constate que le public ne l’a jamais oublié et ne pourra jamais assez les remercier de la soutenir, même dans les pires moments !

Comme nous vous le précisait en introduction, Charlotte Valandrey a dû apprendre à vivre en se sachant porteuse du sida. Et pour tomber amoureuse ou même construire une famille, ce n’est absolument pas évident. De plus, en 2003, après deux incidents cardiaques qui auraient pu l’emporter, elle se fait greffer un nouveau cœur. Cette expérience la change à jamais. Marraine de l’association Greffe de vie qui s’occupe de la famille des donneurs et aussi celles des receveurs, elle est capable de tout faire pour récolter des fonds !

Enfin une solution pour apaiser sa douleur

Mais ce n’est pas la seule manière dont dispose Charlotte Valandrey pour parler de ses combats contre la maladie. À de nombreuses reprises, elle utilise sa plus belle plume pour nous raconter ses tourments et comme elle les apprivoise au quotidien. Quant à la musique, elle arrive à mettre des mots pour apaiser ses maux. En somme, si nous résume, elle dirait qu’elle sait absolument tout faire !

Pendant plus de trois décennies, Charlotte Valandrey a essayé de moins subir les effets de ses nombreuses pathologies. Au lieu de faire un bilan dans un énième ouvrage, elle donne un entretien exceptionnel à nos collègues de France Inter. Cette fois, elle est venue parler musique. Et comme elle ne fait rien à moitié, elle va forcément susciter l’intérêt et la curiosité de tous les auditeurs !

Charlotte Valandrey commence par nous expliquer les conséquences dévastatrices de la maladie dans son quotidien. Apprendre qu’on a une pathologie mortelle à 18 ans fait grandir, mais aussi démolit une partie de ses rêves. “Quelque chose s’est brisé en moi. J’ai moins écouté de musique. Après ma greffe cardiaque, j’ai eu une période où le silence a fait partie de ma vie“. Il y a un artiste qui a mis du baume sur son cœur endolori, c’est Robbie Williams. “C’était un pas vers la vie. Et le pl**sir de fredonner ses chansons, être content d’entendre de la musique.”

Un duo inattendu

Sur les réseaux sociaux, Charlotte Valandrey nous explique où elle a trouvé l’inspiration pour son premier album. Et surtout comment elle a convaincu le chanteur à la voix identifiable entre mille, Marc Lavoine, d’y participer ! nous lui souhaite tout le succès du monde !