La célèbre comédienne, Charlotte Gainsbourg a érigé une muraille quasiment infranchissable sur sa vie privée. D’ailleurs, pour vivre une vie « paisible’, elle a longtemps vécu à New York, mais récemment, elle a décidé de poser ses valises à Paris. L’heureuse maman de deux enfants a accordée une interview aux Inrockuptibles, et s’est livrée comme jamais sur sa vie personnelle.

« J’étais très empotée vers 13 ans, moins à 30, mais pas satisfaite. Pas claire avec ma féminité. Quand je revois des photos de moi à 30, 40 ans, je me trouve mignonne et je ne comprends plus mon embarras “, a confié l’actrice de 49 ans.

Avant de poursuivre : ” J’adorerais me mettre dans ce créneau, mais ce n’est pas à ma portée “. Elle a longtemps souffert de son image et durant des années, elle a tout fait pour éviter de se regarder dans le miroir. Un complexe qui est né à l’adolescence.

« Lors de cet entretien avec la presse, Charlotte Gainsbourg explique également l’environnement particulier dans lequel elle évoluait dès son enfance. Car en ce qui concerne les choses de l’amour et les relations privées entre les êtres, son père et sa mère n’ont jamais eu aucun complexe sur le sujet », a rapporté un confrère.

D’ailleurs, pour tourner des scènes dans lesquelles elle devait se déshabiller, pour certains film, elle vivait à l’époque un calvaire. Elle a fait un travail sur elle même durant de longue années et a fini par s’accepter.

« Malheureusement, je me rends compte trop tardivement de ce que j’ai perdu… J’ai été tellement complexée pendant longtemps que je n’ai pas profité de moi sans les signes de l’âge. Quand je revois des photos de moi à 30, 40 ans, je me trouve mignonne, et je ne comprends plus mon embarras », a-t-elle annoncé.