Charlotte Gainsbourg et Jane Birkin étaient présentes au Festival de Cannes afin de présenter leur documentaire “Jane par Charlotte”. La fille de Serge Gainsbourg se confie alors au Parisien sur son départ à New-York après le décès de sa soeur et son retour difficile en France.

Toutes deux présentes au Festival de Cannes pour la présentation du documentaire intitulé Jane par Charlotte, Charlotte Gainsbourg et Jane Birkin ont fait une apparition très remarquée sur les marches du palais des festivals. Lors de ce rendez-vous avec le public, les deux chanteuses et comédiennes ont également accepté de rencontrer la presse et d’évoquer les circonstances de leur travail commun. Il s’agissait aussi pour elles du moment idéal pour revenir sur les difficultés rencontrées tout comme leur immense complicité. nous vous propose donc de découvrir leur déclaration.

Charlotte Gainsbourg : ce jour où sa mère Jane Birkin vient à son secours !

Des refus répétés

Si aujourd’hui Charlotte Gainsbourg fait la une de l’actualité en tant que réalisatrice, ce travail a eu pourtant eu du mal à voir le jour. En effet, sa mère Jane ne semblait pas emballée à l’idée que sa fille puisse s’intéresser de si près à sa vie. Quelque peu gênée, l’idée ne paraissait effectivement pas l’enchanter. Mais à force de persuasion, la compagne d’Yvan Attal a réussi à convaincre sa maman. Aujourd’hui, elles présentent donc toutes deux de ce film dans le cadre de la sélection du Festival de Cannes. Lors de ce rendez-vous, elles en profitent également pour rencontrer les journalistes. Dans les colonnes du Parisien, elle accepte d’ailleurs de se livrer comme jamais.

Lors de cet entretien, Charlotte Gainsbourg parle notamment de son exil américain. Complètement dévastée après la mort de sa demi-sœur Kate en 2013, la comédienne ne tient plus en place et décide de s’expatrier à New York. Bien évidemment, cet épisode de sa vie tient une place importante dans son documentaire. De son côté, Jane Birkin se rappelle également des difficultés traversées à cette période. ” Le départ de Charlotte a été pénible, mais compréhensible ”. Avant de rajouter : ” Pour Charlotte, ce film a commencé après six ans de séparation, enfin non, mais d’éloignement entre nous ”.

Une véritable rupture

Durant plusieurs années, Charlotte Gainsbourg ne va quasiment plus revenir en France. Bien décidée à oublier la disparition de sa sœur, ou du moins tenter de s’en remettre, elle trouve ainsi à New York une nouvelle vie et un cocon loin des problèmes qu’elle a visiblement laissés dans l’Hexagone. Pendant ce laps de temps, la mère et la fille ne se verront que de manière épisodique et une véritable déchirure va alors naître. Dans le même temps, Jane Birkin doit également faire face à de nombreux problèmes de santé et ne peut donc pas traverser l’Atlantique comme elle le désirait. Pourtant, cette séparation aura peut-être été salvatrice. nous vous explique pourquoi.

En effet, Charlotte Gainsbourg reconnaît que ce périple américain a profondément modifié sa façon de voir les choses. ” Si je n’étais pas partie, je pense que je n’aurais jamais pu faire ce film. Et même la rue de Verneuil (la maison de son père NDLR) , je pense que je l’aurais vendue “. Grâce à ce départ et à cette vie américaine, Charlotte Gainsbourg a véritablement eu une prise de conscience : ” J’ai eu besoin de m’éloigner pour comprendre ce qui comptait vraiment “. Après cette analyse, la chanteuse et actrice a donc décidé de revenir dans l’Hexagone au printemps 2020. Un retour sur lequel elle ne manque d’ailleurs pas de s’expliquer.

Un nouveau départ

Lors de cet échange avec les journalistes, Charlotte Gainsbourg explique également qu’en raison de la pandémie de covid-19, sa nécessité de revoir sa famille était trop grande. ” J’ai senti que je n’étais pas chez moi, j’avais besoin d’être près de ma mère, et d’Yvan qui vivait plutôt à Paris “. Accompagnée de sa fille, Charlotte Gainsbourg a donc rejoint la France même si son état d’esprit était encore loin d’être optimal. Toujours très fragile, la présence de sa mère a néanmoins réussi à la réconforter.

En effet, Charlotte Gainsbourg se souvient d’avoir pu compter sur le soutien indéfectible de Jane Birkin : ” J’ai été dans une détresse, enfin, je n’allais pas très bien à mon retour et là, c’est toi qui m’as aidée et soutenue “. Un acte bien naturel pour Jane Birkin qui se réjouit d’avoir pu retrouver son enfant : ” Ce sont les moments où tu as une vraie utilité, un mot affreux pour une mère, mais tu peux montrer que tu es là. Je la voyais, étant si mal, et j’ai cherché des solutions pour l’apaiser dans ce retour à Paris “. Depuis ce moment, Charlotte Gainsbourg et Jane Birkin ne se sont plus quittées. Leur complicité n’a ainsi fait que grandir au point aujourd’hui de présenter ce documentaire qui résume parfaitement leur amour et le respect mutuel. Un film à découvrir en octobre prochain !