Bruno est vraiment un champion pas comme les autres. Quand il se confie à nos confrères de Téléstar, il met le doigt sur un scoop dont on ignorait totalement l’existence ! Sans plus attendre, nous fait le point sur cette drôle d’histoire !

Dans les colonnes de Télé Star, Bruno a accepté de se livrer. En nous dévoilant cette partie de sa personnalité, on est sous le choc !

Bruno, au plus mal !

Depuis un peu plus de dix ans, Jean-Luc Reichmann présente Les 12 coups de midi. Dans cette émission, il pulvérise des records d’audience. Comment l’expliquer ? D’une part, il a su s’entourer d’une équipe de chic et de choc. Zette et Docteur et Miss Maboule divertissent les téléspectateurs. Puis, les candidats se suivent et ne ressemblent pas. Il faudrait une vie pour résumer les exploits d’Eric, Paul, Tata Véro et aujourd’hui Bruno. Pour autant, le moins que l’on puisse dire, c’est que l’ombre redoutable de Christian Quesada commence juste à prendre ses distances…et c’est tant mieux !

Au vu des performances de Bruno, nous sommes convaincus que ce dernier apporte de la bonne humeur sur le plateau de TF1. N’oublions pas qu’avec le protocole sanitaire, le public est interdit et les proches utilisent la visioconférence pour le soutenir. Jusqu’à présent, cela lui a réussi. À tel point qu’il est devenu récemment le numéro un ! Interrogé par nos amis de Télé Star, nous se rend compte qu’il a toujours cette part de fragilité qui sommeille en lui. Cet été, lorsqu’il s’écroule face à Xavier, il est humble comme jamais. Pourquoi se remet encore et toujours en question ? On fait le point et vous dit tout sur le secret de ce champion au grand cœur.

Pour Bruno, tout vient à point…

En ce qui concerne l’inscription à Les 12 coups de midi, Bruno reconnait que cela s’est fait un peu par hasard. Lors du premier confinement, il décide de s’installer temporairement chez ses parents pour faire du télétravail. Pour autant, à l’heure du déjeuner, le rendez-vous avec Jean-Luc Reichmann est incontournable. Du reste, à force de regarder avec eux, il acquiert rapidement les principes et se laisse convaincre de passer le casting. La suite, on la connait. D’ailleurs, à la mi-avril, soit quatre mois après ses débuts, ses responsables hiérarchiques lui spécifient qu’ils mettent fin à son contrat. Qu’à cela ne tienne, il se sent bien sur le plateau et reconnait que cela est devenu comme un “emploi à plein temps” !

En coulisses, Bruno sait qu’il peut compter sur le soutien de sa mère et de sa mamie. Il raconte à nos confrères qu’elles ont toujours peur de la défaite. Du reste, comme vous l’expliquait nous, le rapatriement des cadeaux nécessite une organisation militaire. Bruno concède qu’il ignore ce qu’il ferait sans le soutien indefectible ses proches ! Enfin, même s’il a dépassé récemment le nombre de victoires, sa cagnotte est encore loin de celle d’Eric. On croise les doigts pour qu’il parvienne !

…à qui sait attendre !

Comme d’habitude, les curieux se demandent ce que Bruno va faire d’une telle somme d’argent. nous se souvient de la dispute qui a éclaté entre Stéphane Plaza et un certain Wiki Paul sur le plateau de Les Grosses Têtes. Si ce champion a décidé de tout placer en banque, l’actuel maitre de Midi souhaite faire des “investissements locations” ! Le BFF de Karine Le Marchand se frotte déjà les mains !

Souvent taquiné sur le célibat, Bruno se réfugie derrière son emploi du temps très chargé. Pour autant, il commence juste à mettre de l’eau dans son vin. Il précise que s’il ressent “un feeling avec quelqu’un sur les réseaux, pourquoi pas se rencontrer en vrai.” À bon entendeur !

Syndrome avoué, à demi-pardonné ?

Les haters de Les 12 coups de midi ne sont pas gênés pour répandre d’horribles rumeurs sur la Toile. Aussi, Bruno tient à leur répondre à sa façon, toujours avec tact et diplomatie. Dans un premier, il a un compte Instagram, mais pas sur Twitter. Ensuite, il ne supporte pas que le téléspectateur se permette de “juger le niveau des questions” confortablement installés sur leur canapé. Et à tous ceux qui pensent que la production l’a “favorisé“, il les invite à s’adresse directement à elle.

Enfin, pour conclure son entretien en beauté, Bruno nous révèle qu’il se sent atteint du “syndrome de l’imposteur“. Comment traduire cette annonce ? Chez nous, nous estimons qu’il n’a surtout pas à rougir de ses performances. On lui souhaite encore plein de bonheur ! Pourvu que ça dure !