Marié depuis quinzaine d’années à Brigitte Macron, Emmanuel Macron est perçu comme très distant. Son manque d’empathie lui aussi été reproché.

Une proche, la journaliste Gaël Tchakaloff, auteure de « Tant qu’on est tous les deux», qui est très proche du couple présidentiel, livre sa vérité lors d’un entretien accordé au journal suisse Le Matin Dimanche.

« Emmanuel Macron a été comblé d’amour par trois femmes : amère, sa grand-mère et son épouse. Cela prédispose-t-il à aimer les autres ou, au contraire, à s’en désintéresser ? », est-il demandé à l’écrivaine, qui intervient régulièrement dans « Les Grosses têtes », l’émission de Laurent Ruquier sur RTL.

À cette question, cette proche de Brigitte Macron n’y répond pas de manière tranchée.
Elle explique que le Emmanuel Macron qu’elle a observé sur le terrain ne correspond pas du tout à celui qui est décrit à la télévision ou dans les journaux.

« Il n’est pas distant. Il va vers les autres, cherche le contact, discute beaucoup. On peut parler d’empathie : il sait se mettre dans la peau de son interlocuteur pour parler de littérature avec le normalien et de jachères avec
l’agriculteur, je caricature à peine », a-t-elle déclaration estimant que ce serait plus tôt la posture présidentielle qui expliquerait cette distance qui s’est créée entre les Français et lui.

« Alors, est-il devenu empathique grâce à l’amour dont il a été entouré ? Ou, au contraire, son cœur est-il si bien rassasié que cela le coupe du monde ? Je
pense que c’est un peu des deux ».