Après de moments de friction, Brigitte Macron aurait enfin réussi à apaiser les rapports avec Françoise Noguès, qui brise le silence sur la nature de leur relation.

L’a dernier, le père du président de la république, Jean-Michel Macron, faisait état d’une certaine distance entre son fils et les autres membres de sa famille. Cette distance, Françoise Noguès, décrite comme une « brune au caractère affirmé», la vivrait très mal.

«Mon ex-épouse a des réactions affectives beaucoup plus violentes que moi », avait-il indiqué, alimentant en filigrane une rancœur tenace à cause d’une « forme de distance et d’éloignement ».

Anne Fulda, auteure du livre d’«Emmanuel Macron, un jeune homme si parfait» (éditions Plon), affirme qu’un certain équipe a été trouvé.

«Il y a de l’incompréhension, de l’affrontement, a analysé Anne Fulda. Mais elle sait que son fils a trouvé l’équilibre. Et lui a sans doute compris qu’il l’avait blessée, et doit rééquilibrer les choses ».

Dans le livre Tant qu’on est tous les deux de Gaël Tchakaloff, dont Le Point dévoile les bonnes feuilles, Françoise Noguès a précisé le silence sur la nature de leurs rapports, et qualifie Brigitte Macron d’amie.

«Pour moi, Brigitte n’est pas une belle-fille. C’est une amie comme je n’en ai pas d’autres, on a les mêmes affinités, les mêmes priorités, on se dit tout », dit-elle, se réjouissant que son fils soit heureux.

«Je suis convaincue qu’il se lancera dans l’écriture, qu’il changera de route. A 27 ans il ne savait pas ce qu’il ferait dans la vie, aujourd’hui je pense que c’est pareil », explique-t-elle.