C’est un nouveau coup dur pour Bertrand Chameroy. On peut dire que sa carrière professionnelle est jalonnée d’embuches… nous vous rappelle un peu son parcours et surtout sa mésaventure actuelle…

Bertrand Chameroy, des hauts et des bas !

Originaire de Nice, Bertrand Chameroy ne déménagera à Paris qu’en 2008. Il obtient un stage au Grand Journal de Canal+. À cette époque, il occupe le poste de fichiste pour Michel Denisot. Son job consiste à résumer les informations sur les invités. Ensuite, vous vous souvenez sans doute de ces débuts chez Morandini ! sur Direct 8. Après cette expérience, il reste fidèle à la chaîne, mais rejoint les équipes de TPMP en 2012. Son ambition de toujours était de travailler au côté de Cyril Hanouna. Et elle s’est réalisée ! Sa chronique a été plus que remarquée. Les news de Cham’ ont eu un franc succès pendant près de quatre ans. D’ailleurs, c’est grâce à son billet d’humeur que le public l’a découvert. Mais après son départ, on peut dire qu’il a connu un passage à vide. Il était en flottement dans un long fleuve tranquille…

Après TPMP, la traversée du désert

En effet, Bertrand Chameroy s’est confié à l’un de nos confrères du Parisien. Il avoue qu’après son départ de TPMP, il a connu une traversée du désert sans précédent. Même s’il a quitté l’émission pour s’éloigner de la cohue médiatique, il n’aurait jamais pensé que les événements se dérouleraient ainsi. Il anime brièvement son émission OFNI, l’info retournée, sur W9. Ensuite, le jeune homme décide de revenir sur sa chaine préférée C8 en 2018 au côté de son ami Cyril Hanouna.

Mais cette fois-ci, ce n’est pas du tout pour discuter d’actualités, mais pour présenter la pluie et le beau temps ! Cependant, l’expérience fut de courte durée. Seulement quatre jours après son commencement entant que Monsieur Météo, il s’éclipse de nouveau. Il refait surface en aout 2020 dans le programme de Culture Médias sur Europe 1. Bertrand Chameroy se livre complètement. Il exprime son angoisse et son doute pendant cette pause de deux ans. “Je m’étais mis une pression de maboule, à beaucoup bosser, à être hyper exigeant avec moi-même. (…) Je n’étais pas décédé. J’ai continué à travailler dans l’ombre, mais il y a eu un an vraiment sans rien. Et là, tu doutes. Tu te dis : ‘ Je suis vraiment nul ‘, et que la page est tournée”, confie l’animateur.

Mais la chance lui sourit enfin. Une porte s’ouvre et il s’y engouffre avec plais*r. En effet, c’est en 2020 que Bertrand Chameroy rejoint l’émission de radio de Philippe Vandel sur Europe 1. Il regagne son estime et sa crédibilité chaque jour un peu plus : “Ce qui me rassure, c’est que je me dis que toutes ces opportunités signifient que mon travail paye et est apprécié”, raconte le jeune homme de 32 ans. “Cela redonne confiance et peut même retirer les doutes que j’ai pu avoir.“, poursuit-il. C’est certain, il fallait faire preuve de patience, mais le résultat était bien là.

De nouveau dans le désert ?

Déjà un an, que le journaliste travaillait dans la matinale Europe Matin ainsi que dans le programme Culture médias de Philippe Vandel. Mais cette bonne expérience s’arrêta aussi vite qu’elle avait commencé pour Bertrand Chameroy. En effet, il semblerait que l’animateur s’est fait viré d’Europe 1, d’après le site Les Jours. Et pour cause, une chronique dans laquelle il plaisanta sur le rapprochement entre la radio et la chaine CNews n’est pas du tout passée auprès de la production. Quel dommage ! Bertrand Chameroy aurait dû être présent à la saison prochaine dans C à vous sur France 5 avec Anne-Elisabeth Lemoine.

Vincent Bolloré qui est le nouveau chef de la station de radio, et également actionnaire majoritaire avec 27% des parts, a pris des mesures depuis son arrivée. Et qui ne sont pas aux goûts des salariés d’Europe 1. Ainsi, ce mercredi 30 juin, ces derniers ont organisé une manifestation devant les bureaux de Lagardère. En sachant qu’une grève venait à peine de se terminer le jour même. Les syndicats de la chaine ont ouvert les négociations pour proposer aux employés mécontents de partir avec des indemnités.

Dans ce contexte de colère, Bertrand Chameroy a présenté sa dernière chronique dans la matinale de Matthieu Belliard. Le jeune journaliste a beaucoup ému ses fans. Il a fait ses au revoir et ses remerciements à ses proches collègues. “Bon vent !”, Bertrand Charmeroy. Nous sommes certains qu’il va vite retrouver une place à la hauteur de sa valeur.