Bernard Tapie s’est éteint et la France entière pleure son décès depuis ce 3 octobre. En procès dans une affaire qui l’opposait au Crédit lyonnais, il était condamné à rembourser 400 millions d’euros. Qui va régler cette dette ?

Bernard Tapie était un lion, un battant, un boxeur. Un homme épatant qui a su partir de rien pour se construire un empire. Bien que des zones d’ombres planent sur sa vie, c’est la lumière que le public retiendra. Celle qui a fait faire un bond en avant au football français, celle qui a montré à tout un chacun que réussir sa vie était possible quelques soient les conditions et celle qui prouvait jusque dans les derniers instants de sa vie qu’il était essentiel de se battre. Atteint d’un cancer depuis 2017, Bernard Tapie n’a cessé d’apporter du courage et de l’espoir aux personnes qui souffraient de cette maladie.

Cet ultime combat, il le perdait donc. Avec néanmoins la certitude d’avoir eu une vie bien remplie. En effet, Bernard Tapie n’était pas de ceux qui avaient peur de la mort. Il considérait cette dernière comme l’ultime étape de la vie. Ajoutant notamment que ceux qui en ont peur, ont forcément aussi peur de la vie. Cependant, ce n’était pas la seule lutte à laquelle il devait se plier. En effet, l’ancien « Boss » de l’Olympique de Marseille était récemment condamné lors de son procès qui l’opposait au Crédit lyonnais. nous vous invite à revenir sur cette affaire, car ce sont plus de 400 millions d’euros que Bernard Tapie était condamné à rembourser.

Bernard Tapie et ce procès qui n’en fini pas

Cette affaire qui l’opposait au Crédit lyonnais l’aura suivi pendant 25 ans. Lorsqu’il revendait Adidas, il entrait en procédure judiciaire contre cette fameuse banque qui lui avait financé le rachat de la marque en 1990. Car, lorsqu’il revendait l’entreprise sportive, il estimait avoir été lésé d’une grande somme d’argent. L’arbitrage de la Cour a été alors prononcée en la faveur de Bernard Tapie et lui octroyait la somme de 403 millions d’euros. Mais cet arbitrage a ensuite été annulé en 2015. Et le procès repoussé jusqu’au dernier moment à cause du cancer du mari de Dominique Tapie.

 

View this post on Instagram

 

Une publication partagée par Mhamed Ouzaa (@mr_ouzaa)

Aujourd’hui, il n’est donc plus là pour se défendre, ni pour rembourser cette somme astronomique. Alors, qui va devoir la prendre en charge ? De plus, quand bien même il aurait continué à acculer son cancer dans les cordes, il ne possède plus une telle somme d’argent. En effet, dans les Echos, une note de ses avocats fiscalistes rapporte que Bernard Tapie a déboursé 243,5 millions d’euros pour payer des dettes et des impôts. Il dépensait ensuite 45 millions pour investir dans des propriétés et rachetait le groupe Hersant. Enfin, 97 millions ont été saisis dans le cadre d’une éventuelle fraude à l’arbitrage. Dans les colonnes de Gala, les comptes sont clairs. Bernard Tapie n’est donc plus en possession de la somme qui lui été ensuite retirée en 2015.

Qui va rembourser cette somme d’agent astronomique ? Les proches de Bernard tapie peuvent-ils continuer ce combat judiciaire en son nom ?

Si l’on ajoute les intérêts de cette dette, ce sont 586 millions d’euros dont Bernard Tapie aurait dû s’acquitter. Mais comment faire alors que l’ensemble de sa fortune personnelle est estimée à moins de 300 millions d’euros ? Sa famille va-t-elle devoir récupérer la dette de « l’homme aux mille vies » ? Dans les faits, si son épouse et ses enfants veulent prétendre à la succession de Bernard Tapie, ils hériteront aussi de ses dettes. Seront-ils réellement capables d’assumer un tel gouffre financier ? Quels sont leurs recours si ils ne veulent pas renoncer à la succession ? Ce sont autant de questions auxquelles nous et les autres magazines n’ont pas de réponses. En effet, seuls les principaux intéressés seront à même de donner des détails sur un tel sujet. Et à l’heure actuelle, le temps n’est évidemment pas aux questions d’ordre administratives.

Les proches de Bernard Tapie sont très certainement accablés par le chagrin. Faire son deuil n’est pas une science exacte, mais ce qui reste certain, c’est que c’est une période extrêmement difficile à vivre. nous adresse donc de nouveaux toutes ses condoléances à la famille et aux proches de Bernard Tapie. Pour l’heure, il convient de se recueillir et d’honorer la mémoire de cet hommes à la vie si passionnante et hors du commun. Il a choisi de reposer à Marseille, sa ville de cœur. Là-bas, ce sont tous les marseillais qui pleurent le départ de celui qu’ils appellent affectueusement et respectueusement le « Boss ».