Aurélie Dotremont a organisé un « j’ai/je n’ai jamais » sur Instagram avec ses abonnés. Interrogée sur la grossesse, elle a révélé avoir avorté lorsqu’elle n’avait que 17 ans.

Aurélie Dotremont : elle n’arrive pas à tomber enceinte

Loin des caméras de télévision, Aurélie Dotremont est bien plus épanouie. En couple avec son chéri Dylan, il ne manque désormais plus qu’un détail pour que son bonheur soit complet : un bébé.

Malheureusement, Aurélie souffre d’une maladie qu’est la boulimie. Une maladie qui la poursuit depuis plus de dix ans. « Cela fait 12 ou 14 ans que je suis dans cette situation. Hier pour ne rien vous cacher pour la première fois j’ai vomi du sang… Il y a une semaine j’ai failli m’étouffer. (…) Au bout de 14 ans de souffrance, je pense que mon œsophage va me le faire payer. Je regrette d’avoir commencé un jour parce que j’avais trop mangé. Je l’ai cherché et c’est trop tard » confiait-elle.

D’autant qu’à cause de cette maladie, la jeune femme peine à tomber enceinte. Si Aurélie avoue être « impatiente » de tomber enceinte, sa boulimie lui complique la tache.

Aurélie Dotremont : elle se confie sur son avortement à 17 ans

Dernièrement, Aurélie Dotremont a souhaité se confier encore plus à sa communauté. Sur Instagram, elle a organisé un « j’ai/je n’ai jamais. » Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Aurélie a répondu à toutes les questions des internautes, même les plus délicates.

C’est ainsi que la candidate de télé-réalité a révélé avoir été accro à la drogu* durant plusieurs années. « Pendant des années, et je n’en suis pas fière … On pense toujours essayer juste une fois. Puis c’est uniquement festif, et puis on fait la fête tous les jours… Très contente de m’en être sortie » a-t-elle confié à ce sujet.

Aurélie Dotremont a aussi révélée être déjà tombée enceinte il y a plusieurs années. Elle était âgée de 17 ans lorsqu’elle a pris la décision de ne pas garder ce bébé.

« J’ai avorté à 17 ans. Je suis tombée enceinte du garçon avec qui j’ai été de mes 15 à mes 20 ans« explique-t-elle. Elle raconte qu’elle n’avait pas la maturité nécessaire avoir ce bébé à l’époque. « Je n’avais pas les moyens financiers, ni la maturité d’avoir un bébé. » Aujourd’hui fin prête à devenir maman, on lui souhaite de connaître ce bonheur bientôt.