La chanteuse a décidé de s’adresser directement au ministre de la santé via Instagram. Touchée par l’histoire d’une femme, elle fait de sa notoriété une force en espérant que son message sera entendu et que sa célébrité lui permettra de faire avancer une situation terrible. Alizée partage l’histoire d’Isabelle Schaal, une femme qui risque fort de vous émouvoir et de vous donner envie de vous battre pour elle.

Isabelle Schall est atteinte de la maladie dite du suicide

Le nom d’Isabelle ne vous dit peut-être rien à l’heure actuelle, mais il se pourrait qu’il prenne de l’ampleur dans les semaines à venir. La jeune femme souffre d’une maladie méconnue : la maladie de l’algie vasculaire de la face. Et si cette maladie est communément surnommée la maladie du suicide, c’est qu’elle provoque des douleurs si vives et intenses que se donner la mort semble être le seul remède.

Il s’agit d’une affection neurologique dont la cause est aujourd’hui encore très mal connue. Ses conséquences le sont moins : elle se manifeste par des crises très douloureuses qui sont strictement unilatérales et centrées autour de la zone oeil-tempe (orbito-temporale). Il n’existe à l’heure actuelle aucun remède. Mais des traitements existent pour apaiser les douleurs afin d’avoir un quotidien plus agréable. Mais Isabelle Schall a poussé un coup de gueule sur Instagram. Pourquoi ? Les médicaments ne seront plus disponibles directement en pharmacie, mais seulement à l’hôpital, et pour un coût exorbitant :

« environ 560 € l’injection. Il est inadmissible (…) que nous ne fassions rien pour sortir les malades de l’algie vasculaire de la face de l’enfer qu’est leur vie ».

Alizée est touchée par le message de cette femme

Vraisemblablement très émue par la vie de cette femme qui implore à l’aide, Alizée a décidé d’utiliser sa célébrité afin de sensibilité ses plus de 825 000 followers sur Instagram. Elle demande donc à ses fans de prendre « deux minutes de votre temps pour lire ce post ! Il faut que les choses bougent… » Isabelle Schall décide d’interpeller directement le gouvernement et notamment le ministre de la santé, Olivier Véran.

« Que faut-il faire pour que M. le ministre de la Santé, Olivier Véran, comprenne qu’il y a urgence en la matière ? Je suis en colère, réellement en colère, de cette France qui fonctionne toujours au ralenti, de ce gouvernement qui (…) laisse crever les gens. Olivier Véran, arrêtez de prétendre suivre le dossier de près. Agissez ! »

En partageant cette histoire, Alizée espère sans doute lui apporter une nouvelle visibilité, afin que la situation puisse changer. Car si cette maladie est méconnue, elle touche entre 10 000 et 60 000 personnes en France (majoritairement des hommes entre 10 et 30 ans). Ils existent et doivent avoir accès à un traitement accessible pour que leur vie ne rime pas seulement avec douleur et souffrance. Et on connaît la puissance des réseaux sociaux pour mettre en lumière des destins, des histoires.

Quand les stars mettent en avant leur notoriété pour des causes

De plus en plus de célébrités n’hésitent pas à utiliser leur voix pour faire parler de sujets qui leur tiennent à cœur. Ou mieux encore, ils laissent les voix qui comptent parler. On pense à Selena Gomez qui a laissé libre accès à son compte Instagram (suivi par 266 millions de personnes) à plusieurs personnalités afro-américaines quelques jours après la mort de Georges Floyd.

Elle a donné l’occasion à une dizaine de personnes de faire entendre leur voix face à une audience qu’ils n’auraient jamais pu avoir sans elle. Consciente qu’elle ne peut pas parler pour des personnes afro-américaines, même si sa voix a une vraie influence, elle a décidé de les laisser raconter leur histoire. Une décision saluée par les fans de la chanteuse et actrice.

Et on ne parle pas de ses nombreuses actions concernant la santé mentale, sujet encore bien trop tabou alors que des millions de personnes à travers le monde souffrent d’anxiété et de stress. Avec sa marque de maquillage, Rare Beauty, elle souhaite récolter 100 millions de dollars dédiés uniquement à la recherche autour de la santé mentale. Et vu le succès de sa marque partout dans le monde, ce chiffre symbolique qu’elle souhaitait atteindre en dix ans pourrait l’être bien plus vite.