On le sait, le monde des célébrités est un monde qui est rempli de paillettes. En effet, c’est un mode que beaucoup aimeraient un jour pouvoir côtoyer tant on se dit que l’on doit y être bien. Mais parfois, même les célébrités ont les mêmes problèmes que nous et les rêves peuvent virer au cauchemar. Parfois même, cela peut aller encore plus loin et certaines célébrités passent à l’acte en tuant quelqu’un. On peut par exemple parler de l’athlète Oscar Pistorius qui avait défrayé la chronique il y a de cela quelques années maintenant. Ene effet, il avait été accusé puis condamné pour le meurtre de sa femme. Mais certains peuvent être étonnés d’apprendre que ce fut aussi le cas d’Alain Delon qui fut entendu dans une affaire de meurtre il y a quelques années !

Alain Delon perd un ami proche

Pour bien comprendre cette histoire, il faut revenir quelques années en arrière puisque cet assasinat, il a eu lieu en 1966. La personne retrouvée morte, c’est Stephan Markovic, un nom qui ne vous dit sûrement rien ,et c’est d’ailleurs tout à fait normal. Cependant, ce nom, il dit bien quelque chose à Alain Delon, étant donné que cet homme a travaillé pour lui pendant plusieurs années. A la vue de la scène, les policiers n’émettent aucun doute, cet homme a bel et bien été tué volontairement et ils vont donc lancer une enquête de police. Alors, forcément, qui de mieux pour commencer que les personnes qui l’epmployaient depuis de nombreuses années, Alain Delon et sa femme dont on vous a récemment indiqué que ses cendres avaient été dispersé.

Dans cette enquête, Alain Delon dira qu’il ne sait rien et les auditions continuent, même si un point troublera les enquêteurs. En effet, François Marcantoni, un proche d’Alain Delon confie ne pas connaître Stephan Markovic dans un premier temps. Puis il revient sur cette parole en indiquant dans un second interrogatoire qu’il connaissait bien Stephan Markovic qui lui avait été présenté par Alain Delon. Mais cela reste bien évidemment trop peu pour en tirer une quelconque conclusion.

Dès lors, l’enquête piétinera durant de nombreux mois et faute de preuve, la police finira tout simplement par la covoiturer. Une bien sombre histoire dont on ne connaîtra donc sûrement jamais le dernier mot. Plus les années avancent, plus les chances que quelqu’un avoue la vérité se font rares !